Home International Cameroun – Jeux du Commonwealth: huit athlètes disparaissent dans la nature

Cameroun – Jeux du Commonwealth: huit athlètes disparaissent dans la nature

23

Sport Cameroun (Australie) – La disparition de trois haltérophiles et cinq boxeurs camerounais a été signalée par leur délégation, venue assister aux Jeux du Commonwealth.

Venus dans le cadre des Jeux du Commonwealth, huit athlètes camerounais sont actuellement introuvables. Olivier Matam Matam, Arcangeline Fouodji Sonkbou et Petit Minkoumba, ont en effet obtenus des visas pour concourir en tant qu’haltérophiles à Sydney. De même, Christian Ndzie Tsoye, Simplice Fotsala, Arsene Fokou, Ulrich Yombo et Christelle Ndiang, se sont eux aussi envolés vers l’Australie, mais en tant que boxeurs.

Selon la délégation camerounaise, les « déserteurs » ont été vus pour la dernière fois entre lundi et mardi. Selon leurs coéquipiers, ils seraient « partis ». Il est à noter que leurs visas leur permettent de rester légalement sur le sol australien jusqu’au 15 mai. En outre, il ne leur est pas interdit de circuler librement pendant la durée de leur séjour a rappelé David Greenberg, l’un des patrons des Jeux du Commonwealth.

Toutefois, la police a d’ores et déjà été mise au courant de la disparition des sportifs. Un peu plus tôt, la Fédération des Jeux, avait elle, déjà prévenu les athlètes sur un éventuel dépassement de leur visa.

De leurs côtés, les officiels camerounais déplorent la situation. « Nous espérons qu’ils reviennent au village et rentrent chez eux avec les autres« , a déclaré Simon Molombé, attaché de presse de la délégation camerounaise.

Ce n’est pas la première fois que cela se produit. En effet, sept sportifs camerounais avaient déjà pris la poudre d’escampette lors des Jeux Olympiques de Londres en 2012. En 2000, l’on recensait également la disparition de près de 100 athlètes, lors des Jeux Olympiques de Sydney en Australie.

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Afrique Post News ». Benin Times n’es pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook