Home Faits divers Yopougon : Une fille de ménage met en déroute des gangsters

Yopougon : Une fille de ménage met en déroute des gangsters

2821
SHARE

Au quartier « Ananeraie », à Yopougon, des gangsters qui attaquaient le domicile d'une commerçante, croyaient être à la fête. Mais, c'était sans compter avec la fille de ménage qui va se montrer très tenace.

 Nous sommes dans la nuit du mercredi 21 au jeudi 22 juin 2017. En plein mois de jeûne, pour les musulmans. Il est un peu plus de 4h du matin. Et à cette heure-là, en effet, expliquent nos sources, dame T.T., commerçante, musulmane pieuse, est à la mosquée de son quartier. Deux malfaiteurs le sachant, estiment que le moment est idéal pour aller cambrioler le domicile de la bonne dame. Ainsi, pendant que cette dernière loue Dieu pour ses bienfaits, ces mécréants, obéissaient à Satan et à ses principes ténébreux, mettent en œuvre leur lugubre plan. Et pourtant, ils ont des métiers honorables qui peuvent leur permettre de vivre relativement bien. L'un, Doumbia Mamadi, 22 ans, est calligraphe. L'autre, Fofana Hamed, également âgé de 22 ans, est pour sa part, apprenti-chauffeur. Ces jobs ne peuvent-ils pas faire leur affaire ?

En tout cas, eux, pour arrondir leurs fins de mois, optent de se vêtir des manteaux des malfrats, une fois la nuit tombée. De fait, lorsqu'ils se retrouvent en face du domicile de l'opératrice économique, nos deux larrons s’emploient aussitôt, à défoncer la porte de l’entrée principale. Et, ce sont les bruits suspects qu'ils font, qui réveillent la fille de ménage. Cette dernière demande qui est là ? En guise de réponse, les deux malfaiteurs revendiquent carrément et sans scrupule, leur appartenance à la pègre. Ils ajoutent alors que celle qui leur répond depuis l'intérieur de la maison, a tout intérêt à leur ouvrir la porte. Dans le cas contraire, s'ils parviennent à le faire eux-mêmes, l'interlocutrice doit se savoir morte.

La menace est claire, mais elle ne produit pas l'effet attendu. La courageuse bonniche, au contraire, leur demande d'aller se faire voir ailleurs. Une réplique téméraire qu'elle accompagne par des cris stridents et d'appels à l'aide. Les deux criminels, déroutés par cette réaction totalement imprévue, choisissent alors de prendre la fuite. Malheureusement pour eux, les appels à l'aide de la fille de ménage parviennent à de bonnes volontés. Ce sont ces couche-tard qui se lancent tout de suite aux trousses des deux brigands. Ils les rattrapent après une course-poursuite bien menée.

Le duo de gangsters est battu à sang. Mais les bandits ont leur salut dans une patrouille de police effectuant une ronde de sécurité dans le secteur. Alors que les badauds s'en donnaient à cœur joie, avec une nette détermination à liquider les poisseux malfrats, ces derniers sont, in-extremis, sauvés par les flics. C'est donc sérieusement esquinté, que Hamed Fofana et son acolyte Doumbia Mamadi sont évacués aux urgences du Chu de Yopougon. Les enquêteurs de la police attendent donc qu'ils soient remis en état, afin que des poursuites judiciaires soient engagées contre eux.

 

KIKIE Ahou Nazaire


Source : L'infodrome