Home Faits divers Vridi : La société d’un homme de média attaquée par un gang...

Vridi : La société d’un homme de média attaquée par un gang armé, 15 millions de F Cfa emportés

Pour ce qui est des faits, nos sources rapportent qu’aux alentours de 2h du matin, les malfaiteurs dont le nombre est estimé à six, escaladent la clôture et descendent à l’intérieur de la société, par l’arrière.

Ils échappent ainsi au champ de vision du gardien S.D. Ce dernier qui se tient au niveau de l’entrée principale de l’entreprise, ils le surprennent et le maîtrisent à l’aide de leurs armes à feu identifiées comme des pistolets automatiques. Les arguments humains et matériels étant du côté des scélérats, l’infortuné veilleur de nuit ne pouvait qu’être à leur merci. Du vrai pain béni pour ces quidams qui n’en demandent pas mieux, pour le ligoter à l’aide d’une corde.

Puis, commettant l’un d’eux à l’assurance de leurs arrières et à la surveillance du vigile, les autres membres du gang vont alors à la « pêche » aux biens. Ainsi, avec du matériel parfaitement adapté à leur sombre mission, ils défoncent la porte métallique barrant l’entrée conduisant directement à la direction de la société.

Puis, très rapidement,  les voilà au premier étage du bâtiment. En ces lieux, les bandits cassent la porte du bureau de S.K le Pdg. Bureau à l’intérieur duquel ils pénètrent et jouent aux vandales, en renversant et en fouillant tout. Leurs « mains baladeuses » en profitent pour amasser des biens.

Sortis de ce bureau, les sinistres gars pénètrent immédiatement dans celui du Directeur des affaires financières (Daf), en usant de la même méthode très peu catholique. En clair, ils défoncent également la porte du bureau du Daf. Bureau où ils mettent tout sens dessus dessous. Puis, plus tard, ils quittent les lieux, pour se tailler dans la nature.

Informé très tôt le matin de l’attaque essuyée par sa société, c’est rapidement que S.K se rend sur les lieux, pour s’imprégner des faits. Une fois sur place, l’amertume est totale chez lui, apprend-on.

Il est fait appel à la police dont des agents se rendent sur place, pour le constat d’usage. Puis, en présence des flics, le Pdg procède à une évaluation, cependant non exhaustive, du préjudice. Ce qui, toujours de nos sources, nous permet d’apprendre que les auteurs de l’assaut criminel, sont partis avec le téléphone-portable du gardien, des ordinateurs-portables et surtout…la somme de 15 millions de F Cfa.

Une enquête de la police est en cours, pour mettre la main sur les six gangsters et d’éventuels complices. S’il y en avait, bien entendu.

 

KIKIE Ahou Nazaire

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook