Home Faits divers Une présumée voleuse d’enfant sauvée d’un lynchage à Aboisso

Une présumée voleuse d’enfant sauvée d’un lynchage à Aboisso

Une dame, présumée voleuse d’enfant, a été sauvée d’un lynchage par la police dans le village d’Assouba situé dans la commune d’Aboisso, a appris l’AIP de source policière.

Selon le commissaire Diarrasouba de la police d’Aboisso, des informations ont fait état, samedi, de la tentative de vol d’un enfant par dame Koffi Eké Bernadette, 32 ans, sans emploi, domiciliée à Samo dans la commune de Bonoua.

Il se rend lui-même, accompagné de quatre éléments, chez le chef du village d’Assouba, Nanan Anvo Simon où se trouve la présumée voleuse de l’enfant Ouédraogo Inousso, 7 ans.

Le domicile du chef est envahi par une foule prête à lyncher la présumée voleuse. La foule exige même que la police ne sorte pas avec elle.

Le commissaire Diarrasouba fait alors appel à une équipe d’intervention. Un stratagème est rapidement mis en place pour exfiltrer la dame. Il fonctionne bien mais au moment où le véhicule de la police tente de sortir du village, des badauds se rendent compte de la présence de dame Koffi Eké Bernadette dans le véhicule.

Le véhicule d’intervention de la police essuie des jets de pierre entre autres. Des jeunes tentent même d’user de planches pour empêcher le véhicule de la police de sortir du village. Les forces de l’ordre se servent de moyens conventionnels pour parer aux éventualités. Un policier, le sergent Assié Kouassi reçoit un projectile et tombe du véhicule.

Il est recueilli dans une cours et récupéré après par la gendarmerie qui était de passage. Le policier blessé est , en ce moment, à l’hôpital Militaire d’Abidjan pour des soins a-t-on appris.

Après les interrogatoires et des analyses médicales, il se trouve que dame Koffi Eké Bernadette souffre de troubles psychiques. Elle a été relâchée par la justice.

Quant au petit Ouédraogo Inousso, il a retrouvé ses parents.

Auteur: Aip – Web-News

 

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site IMatin

 

Commentaires Facebook