Home Faits divers Insécurité : Le siège du Conseil régional de Soubré cambriolé, le coffre-fort...

Insécurité : Le siège du Conseil régional de Soubré cambriolé, le coffre-fort éventré, Alain Donwahi s’interroge

Dans la nuit du jeudi 17 au vendredi 18 janvier 2019, le siège actuel du Conseil régional de la Nawa situé au quartier Madou Sahoua, en attendant de regagner le nouveau siège sis au quartier des cadres de Soubré, a été visité par des malfrats. Ces visiteurs de ni foi ni loi, après avoir ligoté le vigile de service, ont passé au peigne fin les locaux.  L’information a été révélée par Tape François, Directeur General (DG) dudit Conseil. C ‘était le vendredi 1er février 2019, lors de la 1ère session ordinaire de l’année tenue dans la salle de réunion de son nouveau siège.

Selon M. Tapé, le préjudice subi par le Conseil après le passage des malfrats est important. Il s’agit des ordinateurs portables du DG et celui du bureau du comptable, des disques durs, des clés USB et le coffre-fort tenu par la régie éventré et dans lequel les malfrats se sont emparés de la somme de 800 mille francs Cfa.

Le constat, a indiqué le directeur général, a été fait tôt le matin, à 7h le vendredi 18 janvier lorsque les premiers travailleurs sont arrivés sur les lieux. « Automatiquement, nous avons joint le commissaire de police, Sylla Laciné, qui, à son tour, nous a mis en contact avec les éléments de la police scientifique basée à San-Pedro et qui étaient heureusement en mission à Soubré. Ces derniers se sont déportés immédiatement sur les lieux et ont démarré leurs enquêtes en relevant des empreintes et en interrogeant les premiers témoins. Cela nous a pris toute la matinée du vendredi 18 2019 », a expliqué Tape François. 

Le directeur du Conseil général a indiqué, pour nécessité d’enquête, que les deux vigiles en charge d’assurer la sécurité des lieux et le chauffeur ont été également entendus par la police.

Mais, tous ont été libérés le lundi 21 janvier 2019. « Aujourd’hui, un élément de la police est mis à notre disposition pour la surveillance des locaux du Conseil jusqu’à ce que nous puissions prendre de nouvelles dispositions de sécurisation de nos bâtiments », a indiqué Tapé François. « C’est dommage parce qu’il y avait beaucoup de données dans nos ordinateurs, disques durs et clés USB emportés », a réagi le Président Alain Richard Donwahi, avant de s’interroger sur l’intention réelle de ce cambriolage. « Quelle est l’intention réelle derrière tout cela ? Nous verrons bien. Mais, en tout cas, c’est à surveiller », a promis le ministre, président du Conseil régional de la Nawa.

Ambroise Gina, Correspondant régional 

 

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook