Home Faits divers Abobo : Des gangsters abandonnent arme et munitions dans un taxi

Abobo : Des gangsters abandonnent arme et munitions dans un taxi

220
SHARE

Une saisie peu ordinaire, a été faite dans un taxi-compteur, à Abobo. Il s'agit d'une arme à feu et des munitions.

 De fait, il nous revient que pour assurer au mieux la sécurité des populations et de leurs biens, dans sa zone de compétence, le commissaire Henri Adou, du 32ème arrondissement, à Abobo, recommande l'extrême vigilance à ses hommes. Et à cet effet, des patrouilles et autres contrôles sont faits par ses éléments, avec la stricte rigueur. Et cela va payer. En effet, il ressort que dans la nuit du dimanche 11 juin 2017, appliquant les consignes fermes de leur patron, des agents du commissariat de police du 32ème arrondissement procèdent, dans leur secteur, à des contrôles d'identité, des fouilles de véhicules et des patrouilles. C'est ainsi qu'aux alentours de minuit, ils interceptent un taxi-compteur, à N'dotré. Objectif, évidemment, procéder à la palpation et à la vérification d’identité des occupants. Sans oublier, la fouille du taxi.

A relire: Un chauffeur conduit ses passagers braqueurs à la Police.

Mais tout d'un coup, les deux passagers assis à l'arrière, s'éjectent du véhicule et prennent la fuite à toutes jambes. Et à la faveur de la pénombre qui règne dans ces les lieux, ces individus qui doivent se reprocher de vilaines choses, réussissent à se fondre dans la nature. Dans la précipitation, ces deux hommes qui ne sont ni plus ni moins, que des malfaiteurs, abandonnent dans le taxi, deux sacs. La fouille de ceux-ci par les flics, achève de convaincre sur leur sombre nature. En effet, dans l'un de ces sacs, les agents de police découvrent un pistolet automatique, marqué du numéro 77C440013.

Dans le chargeur, il y a 07 munitions. Les policiers saisissent également une paire de gants et une torche. Interrogé, Adama K., le chauffeur de taxi, explique qu'il n'a aucun lien avec les fuyards. A l'en croire, alors qu'il est à la recherche de clients à Yopougon, il est hélé par ces deux individus, à hauteur du Chu. Et ils lui ont demandé de les conduire à N'dotré. Et c'est ce qu'il faisait. C'est tout. En tout cas, la police a ouvert une enquête. D'une part, pour savoir si le taximan dit vrai, et d'autre part, pour retrouver les deux suspects en cavale.

 

Madeleine TANOU


Source : L'infodrome