Home Economie Transport à Abidjan: le régime cède le transport lagunaire à ses proches

Transport à Abidjan: le régime cède le transport lagunaire à ses proches

117
SHARE

Deux nouvelles sociétés vont exploiter le secteur lagunaire du transport dans la capitale économique dès l’année 2017. La Société des Transports Abidjanais qui occupait ce secteur d’activité en situation de monopole depuis plusieurs décennies se verra concurrencer par la Compagnie Ivoirienne des Transports (CITRANS) et Société de Transport Lagunaire (STL), filiale du Groupe SNEDAI. Ces deux sociétaires qui se disputeront le marché du transport lagunaire avec la SOTRA appartiennent toutes les deux à des proches du régime d’Alassane Ouattara. L’on attribue l’appartenance de la CITRANS à Zoumana Bakayoko, reconnu comme un proche parent du ministre de l’Intérieur Hamed Bakayoko. Quant à la STL, elle serait la propriété de l’ancien ministre de l’Intégration africaine, Adama Bictogo, un autre baron du Rassemblement des Républicains (RDR), le parti présidentiel. ‘’Lady Dominique’’, c’est le nom du premier bateau de la société CITRANS de Zoumana Bakayoko. C’est un engin de 25m de long et 8m de large, avec une capacité de 240 places. Ce bateau réceptionné au port d’Abidjan a fait son premier trajet lagunaire, le mercredi 28 décembre dernier à Abidjan, mais sera effectivement mis en service en avril 2017. La STL aurait également réceptionné récemment ses premiers bateaux d’une capacité de 150 places assises pour le démarrage effectif de ses activités dès 2017. C’est la boulimie du pouvoir. Le régime partage à ses proches des parts de marchés importants, pendant que la SOTRA qui a fait la fierté des Ivoiriens pendant plusieurs décennies broie du noir. Veut-on tuer la SOTRA au profit des sociétés privées appartenant aux barons du régime ? En tout cas la SOTRA se porte très mal et le grand retour annoncé par son directeur général, Méité Bouaké tarde à se concrétiser. Après plusieurs mois d’attente vaine des 500 bus annoncés par Méité Bouaké, c’est seulement le mercredi 28 décembre dernier que le gouvernement ivoirien a signé une convention de prêt avec l’Eximbank portant sur un montant de 87.460.000 dollars US soit environ 53 829 922 894 FCFA, avec un taux d’intérêt libor de 6 mois +175 points de base, d’une durée de 12 ans et un différé de 2 ans. Ce prêt vise à financer le projet d’acquisition de 500 autobus de marque TATA pour le renforcement du parc automobile de la SOTRA. Selon le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, l’offre de la SOTRA reste encore insuffisante au regard des attentes de la population d’Abidjan et face à certains enjeux. Il s’agit notamment de l’augmentation de la population du district d’Abidjan estimée à plus de 5 millions d’habitants et l’extension dudit district aux communes de Bingerville, Bassam, Anyama et Songon. Adama Koné a précisé que pour atteindre l’objectif de couverture de 50% des besoins de mobilité de la population abidjanaise, la SOTRA a besoin de renforcer ses réseaux avec un parc de 2500 autobus.

Serge A. Badet

abidjan.net