Home Economie Production du ciment et respect des normes environnementales : Allah Kouadio donne...

Production du ciment et respect des normes environnementales : Allah Kouadio donne un ultimatum aux opérateurs

97

Un an cinq mois. C’est le délai dont dispose les producteurs de ciment pour utiliser le matériel adéquat dans le but de réduire au maximum les nuisances environnementales et préserver la santé des populations. C’est l’ultimatum que le ministre de l’environnement et du développement durable, dr allahKouadio rémi, a lancé aux fabricants ce ciment, le vendredi 18 mars dernier, à la salle de conférence du Port autonome d’abidjan (Paa), au terme de la visite du quai 14. Cette visite s’inscrivait dans le cadre du projet de construction de bandes transporteuses des matières premières utilisées dans la fabrication de ciment. le projet est initié par le port d’abidjan et sea-invest côte d’ivoire. « Toutes les usines de ciment sont tenues d’être dans les normes d’ici 12 à 17 mois. Les usines qui ne se mettront pas à niveau ne pourront plus fonctionner », prévient-il. Le ministre allah Kouadio trouve anormal qu’une usine de poisson se trouve dans le périmètre qu’une usine de ciment. « La gouvernement est déterminé à faire en sorte que la Côte d’Ivoire ne soit pas à la traîne », indique-t-il. et de poursuivre : « Il faut désormais une production qui respecte l’environnement et qui favorise une stratégie de bas carbone. Tout cela va permettre de préserver la santé sans compromettre le développement industriel». Anthony arcidiaco, directeur des opérations de sea-invest, a annoncé que le projet dont son entreprise est initiatrice est composé de deux phases. la première, a-t-il dit, concerne la construction d’une bande de quai en direction d’une tour de distribution. et la seconde est relative au raccordement des cimenteries en zone arrière de l’extension du terminal minéralier. Avec le projet, il a rassuré qu’au moins 50% du ciment traité se fera sans camions. Et que le déchargement du ciment se fera sans poussière. il a révélé que la cadence de production du ciment passera alors de 15 000 à 20 000 tonnes par jour contre 7 000 à 14 000 par jour.

GOMON edmond

abidjan.net

Commentaires Facebook