Home Economie Presse en Côte-d’Ivoire: Les journalistes ivoiriens se partagent leurs prix, Traoré Tié...

Presse en Côte-d’Ivoire: Les journalistes ivoiriens se partagent leurs prix, Traoré Tié (L’Inter) super Ebony 2018

Abidjan- Le journaliste Traoré Tié du journal l’Inter a raflé, samedi, le prix super Ebony 2018 lors de la 20 éme nuit de la communication Ebony.

Traoré Tié a été, également, récompensé pour les prix spéciaux de la meilleure enquête et du meilleur reportage et déclaré meilleur journaliste presse écrite et en ligne. Il recevra trois millions et une voiture ainsi que des dons divers.

La reporter Chrystel Trazié Menan de RT1 est désormais la meilleure journaliste de télévision. Quant Kouandé Carlos de Radio Yopougon a obtenu les prix du meilleur journaliste radio et du meilleur journaliste sportif.

Les ébony presse écrite et en ligne, radio et télévision auront, individuellement, la somme d’un million et des dons divers.

Le meilleur présentateur télé est Hamza Diaby d RT1.

La journaliste Mariam Coulibaly de l’AIP gagne le prix de la meilleure journaliste d’agence de presse en ligne.

Au niveau des prix sectoriels, le prix de la meilleure interview est revenu à Ly Goua Aimé de Radio Yopougon. Quant Nesmon De Laure de site en ligne Pôleafrique a raflé le prix du meilleur journaliste culturel.

Le prix spécial de la lutte contre le travail des enfants a été attribué à Soro Sita de Radio Côte d’Ivoire. Elle aura le privilège de recevoir la somme d’un million de la Première dame de Cote d’Ivoire.

Le prix du meilleur journaliste économie est revenu à Kouadio Allé de la tribune de l’économie.

Le meilleur journaliste en agro industrie est Joseph Attoungbré du journal le Temps. Pour son article sur la promotion des droits de l’homme, Emmeline Amangoua de Frat Mat remporte ce prix.

Quand Serge Koméa de RT1 obtient le prix spécial du meilleur journaliste de la lutte contre l’immigration clandestine.

Bamba Mafoungbé de Lg Infos rafle le prix spécial pour la promotion des transports.

Cette célébration de l’excellence a été marquée par la présence de Madame Dominique Ouattara.

” D’abord et avant tout, C’est la première fois qu’une Première Dame en activité est la marraine du prix Ebony”, a salué le président de l’Unjci, Traoré Moussa, en présence du ministre de la Communication et des médias, Sidi Touré.

Cette féte de l’excellence avait pour thème central, “les médias face au défi du numérique”.

Les ministre d’Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko et le ministre de la Construction, du logement et de l’urbanisme, Bruno ont pris part à cette célébration.

nmfa/ask

Dominique Ouattara, marraine de la 20ème édition du Prix Ebony : « Je vous encourage à persévérer dans la recherche permanente de l’excellence »

La Première Dame, Dominique Ouattara a parrainé la 20ème édition du Prix Ebony, le samedi 08 décembre 2018, au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire. Lors de cette soirée qui sacre le meilleur journaliste du pays, elle a encouragé la presse et les médias ivoiriens à faire de l’excellence une quête permanente.

Chers invités,
Mesdames et Messieurs les journalistes,

Je suis à la fois heureuse et honorée d’être associée à cet évènement majeur du monde des médias, qui célèbre l’excellence dans votre profession et qui rend hommage aux journalistes que vous êtes.
Heureuse parce que vous m’avez demandée de parrainer cette soirée qui marque les 20 ans de la mise en lumière de ceux qui parmi vous, ont le mérite d’être les meilleurs.
Honorée parce que vous me permettez de témoigner de l’importance de votre profession, dont l’existence est si nécessaire à l’équilibre de notre société.

Mais avant de poursuivre, je voudrais saluer les membres du Gouvernement ici présents, à commencer par Monsieur le Ministre d’Etat Hamed BAKAYOKO et sa charmante épouse, ainsi que Monsieur Sidi TOURE, Ministre de la Communication et des Médias qui est le Ministre de tutelle de cette belle soirée.

Je souhaiterais également remercier ma sœur Madame Clarisse DUNCAN, ainsi que toutes les hautes personnalités qui sont à nos côtés ce soir.

J’adresse aussi mes salutations à Monsieur Moussa TRAORE, Président de l’UNJCI qui tient avec brio les rênes de son association depuis de nombreuses années, et que je félicite pour l’organisation de cette belle cérémonie.

Je salue enfin tous nos amis de la presse écrite, audiovisuelle et numérique qui sont venus prendre part à cette cérémonie. Votre grande mobilisation de ce soir, témoigne de l’importance que vous accordez à la culture de l’excellence dans le monde des médias.

Mesdames et Messieurs
Chers journalistes,

Avant toute chose, je voudrais vous adresser, les salutations de mon cher époux, le Président Alassane Ouattara qui m’a demandée de vous transmettre tout son soutien et tous ses encouragements.

Voilà 20 ans déjà que l’Union des Journalistes de Côte d’Ivoire était portée sur les fonts baptismaux. Le métier de journaliste prenait ainsi, un tournant important avec l’institution d’un prix d’excellence à la mémoire de votre confrère Noël X Ebony, invitant toute la profession à marcher dans les pas de cette illustre référence.

C’est pourquoi, je voudrais féliciter et encourager, toutes ces personnalités du monde de la presse et des médias qui ont maintenu allumée la flamme de ce rendez-vous annuel qui dure depuis 20 ans.

Chers amis, vous permettez au fil des années, à chaque ivoirienne et à chaque ivoirien, de connaître les meilleurs d’entre vous. Ce sont vos efforts à tous, et votre détermination à viser l’excellence, qui ont fait du Prix Ebony une référence en Afrique, et cela est tout à votre honneur.

A ce stade de mon propos, je tiens également à rendre hommage aux figures historiques de la presse et des médias ivoiriens ; ainsi qu’aux signatures emblématiques qui incarnent ce noble métier.
C’est aussi l’occasion pour moi, de vous féliciter pour l’excellent travail que vous accomplissez individuellement et en équipe pour nos médias en Côte d’Ivoire.

Chers amis journalistes,

Le choix du thème de l’édition 2018, « les médias ivoiriens face aux défis du numérique », témoigne de votre réelle volonté de réflexion et d’adaptation, dans une période cruciale pour la presse en générale et la presse ivoirienne en particulier.

Plus que jamais, votre métier doit prendre en considération l’évolution technologique, en plus des autres difficultés que vous rencontrez dans l’exercice de vos fonctions. En effet, il est primordial de mener des réflexions à ce sujet, afin de parvenir à effectuer la transition vers le numérique.
Par ailleurs, je vous encourage à persévérer dans la recherche permanente de l’excellence.

A titre personnel, je tiens aussi à vous remercier chaleureusement, pour le soutien et l’accompagnement dont vous faites preuve vis-à-vis des actions humanitaires menées par la Fondation Children of Africa depuis 20 ans.
Je me réjouis également de la création du prix sectoriel CNS/ RAMEDECI pour la lutte contre le travail des enfants, auquel vous avez totalement adhéré.
Ce prix est la preuve qu’en Côte d’Ivoire, nous fédérons nos efforts afin de parvenir à éliminer ce phénomène de nos communautés.

Mesdames et Messieurs les membres du Jury, présidé par Madame Marie-Paule Aboh,
Vous avez la lourde tâche de désigner les meilleurs journalistes de l’année et le meilleur d’entre eux. Nous savons, comme ce fut le cas avec vos prédécesseurs, que vous saurez départager tous les nominés avec rigueur et objectivité.

A vous chers lauréats,

Recevez d’avance toutes mes félicitations et mes encouragements. Votre présence sur la liste des nominés, est un gage de reconnaissance par vos pairs. Et comme chaque année, les meilleurs d’entre vous seront primés.

Mesdames et Messieurs,

J’aimerais pour terminer, féliciter le comité d’organisation, les membres du jury et tous les nominés que j’encourage à persévérer dans la recherche de l’excellence et du savoir-faire.

Je vous souhaite une très belle soirée des Ebony, en compagnie de notre Meiway National.

Je vous remercie.

Commentaires

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site connexion ivoirienne.

 

Commentaires Facebook