Home Economie Les Etats-Unis s’engagent à promouvoir les échanges commerciaux avec la Côte d’Ivoire

Les Etats-Unis s’engagent à promouvoir les échanges commerciaux avec la Côte d’Ivoire

22
SHARE

Le chargé d’affaires à l’Ambassade des Etats-Unis, Andrew Haviland, a réaffirmé, jeudi, l’engagement du gouvernement américain à promouvoir les échanges commerciaux avec la Côte d’Ivoire, à l’ouverture de l’atelier de validation du document de stratégie nationale de pénétration du marché américain.

« Je réaffirme l’engagement du Gouvernement américain auprès de la Côte d’Ivoire dans la promotion du partenariat gagnant et des échanges commerciaux », a-t-il déclaré, expliquant que l’admission de la Côte d’Ivoire au régime AGOA repose sur la qualité de la stratégie nationale d’exportation en vue de faire de ce pays une économie émergente.

L’émissaire du gouvernement américain, représentant également l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), a précisé que l’AGOA s’est inspirée de cette stratégie en identifiant dans une approche scientifique les chaines de valeur à la fois compétitive et prioritaire pour la Côte d’Ivoire.

Pour le représentant de la Banque africaine de développement (BAD), Pierre Guislain, l’AGOA est un instrument qui permet de développer les marchés aux USA. « La BAD veut utiliser cet instrument et bien d’autres moyens pour diversifier les exportations de la Côte d’Ivoire. Elle ambitionne de doubler en quatre ans le niveau des exportations AGOA », a-t-il indiqué.

Le ministre ivoirien du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des petites et moyennes entreprises (PME), Diarrassouba Souleymane a remercié et salué l’engagement des organisations internationales. Il a estimé que l’atelier constitue une plateforme de choix pour identifier les stratégies essentielles à la mise en place d’un cadre spécifique d’accompagnement des entreprises exportatrices vers les marchés américains et à l’amélioration de la productivité et de la performance. La part des produits éligibles en 2015 à l’AGOA était chiffrée à 530 000 dollars.


Source : Africatime CI