Home Economie La Côte d’Ivoire et le Ghana bénéficiaires du Compact with Africa porté...

La Côte d’Ivoire et le Ghana bénéficiaires du Compact with Africa porté par Berlin

43
SHARE

L’Allemagne a fait de l’Afrique une priorité de sa présidence du G20. En prélude au Sommet du G20, qui se déroulera à Hambourg le mois prochain, l’Allemagne a réuni à Berlin les 12 et 13 juin neuf pays africains sur le thème « Partenariat Afrique G20 – Investir dans un avenir commun ». A cette occasion, le ministère fédéral allemand du Développement a conclu les trois premiers partenariats, Compact with Africa (CwA), avec la Côte d’Ivoire, le Ghana et la Tunisie. CwA est une initiative du G20 en concertation avec la Banque africaine de développement (BAD), la Banque mondiale et le FMI qui vice à stimuler les investissements privés et les emplois en Afrique. Le ministère allemand y investira dès cette année €300 millions.

« Nous voulons créer de nouvelles incitations pour les Etats les plus réformateurs. Ceux qui prouvent leur volonté politique de faire changer les choses pour leur pays et leur population bénéficieront d’un soutien accru. Notre objectif commun est d’accroître les investissements privés et, par conséquent, le nombre d’emplois et les revenus des jeunes Africains », a indiqué Gerd Müller, ministre fédéral de la Coopération économique et du développement.

Si le CwA est l’initiative majeure en faveur d’un renforcement de la coopération avec l’Afrique, Berlin a également adopté une série de mesures en conseil des ministres du 8 juin pour inciter les entreprises allemandes a davantage investir en Afrique.

L’une des principales mesures consiste en une meilleure couverture des risques à l’exportation. Ainsi, la franchise de garantie l’organisme d’assurance-crédit allemand Euler Hermès sera ramenée de 10 % à 5 %.

Parmi les autres mesures figurent un soutien aux PME et aux start-up africaines, le développement du dialogue germano-africain dans le domaine de l’énergie et une coopération renforcée en matière de formation professionnelle. Une plateforme en ligne (« Portal Afrika »/ « Portail Afrique »), axée sur les opportunités offertes par le marché africain aux entreprises allemandes, sera aussi créée.


Source : Africatime CI