Home Economie Infrastructures routières : Duncan offre 58 km de bitume à Akoupé-Kotobi et...

Infrastructures routières : Duncan offre 58 km de bitume à Akoupé-Kotobi et Bongouanou

110
SHARE

L’espace public de Bongouanou a abrité le samedi 23 juillet 2016, la cérémonie de lancement des travaux de réhabilitation de l’axe Akoupé-Kotobi-Bongouanou.
Longue de 58 kilomètres (km), soit 45 km entre Akoupé et Kotobi et 13 km entre Kotobi et Bongouanou, l’axe Akoupé-Kotobi-Bongouanou est une section de la principale voie d’accès à l’ancienne boucle du cacao (Daoukro, Bongouanou, Ouéllé). Pour Daniel Kablan Duncan, Premier Ministre de Côte d’Ivoire, ministre de l’Economie, des Finances et du Budget, le montant global est estimé à 27,3 milliards de FCFA. « Il sera financé par l’Etat de Côte d’Ivoire, par appui budgétaire du C2D, pour une durée d’exécution de 24 mois maximum (…) Il y a plusieurs années que vous attendiez la réalisation de cette route. Le Président de la République salue votre patriotisme pour la grande patience dont vous avez fait preuve, en souffrant toute ces années. Mais, cela prendra fin dans quelques mois », a-t-il dit aux populations. Poursuivant, le Premier Ministre a invité l’entreprise concessionnaire, au respect du calendrier établi, afin que le tronçon soit livré à la fin du 1er semestre de 2018.
Avant lui, Patrick Achi, ministre des Infrastructures Economiques (Mie), est revenu sur le rôle important de cet axe. Cette voie, autrefois bitumée desservait une zone devenue grande productrice de vivriers après la période de cacao. L’état de dégradation avancé de la voie a fortement pénalisé la production agricole de la zone et son essor économique. C’est pourquoi, soutient-il « le présent projet permettra de rétablir une liaison viable entre les deux régions voisines, ce qui permettra d’éviter un détour de 76 km en passant par Bonahouin (…) La réalisation de cette route désenclavera la zone qui revêt un aspect particulier dans l’écoulement des produits vivriers et des cultures de rente ». Pour lui, un projet d’accompagnement axé sur la redynamisation de des cultures agricoles, permettra la reprise économique de la zone et contribuera à atténuer la cherté de la vie à Abidjan.

Une promesse de campagne
tenue
Pour Véronique Bra Kanon, présidente du conseil régional du Moronou, la réalisation de cet axe routier, fait suite à une promesse de campagne du Président Alassane Ouattara, qui le 10 octobre 2015, a pris l’engagement devant toute la population, de redonner une seconde vie à la région. Elle a été soutenue par Ahoua N’Doli Théophile, directeur de cabinet du premier Ministre, par ailleurs porte-parole des populations. « Nous disons merci au Président de la République Alassane Ouattara, un homme de paix et d’honneur, qui fait toujours ce qu’il dit. Il vient par cette cérémonie, redonner du sourire aux populations du Moronou », a-t-il estimé. Quant à Trésor Sanlé, député d’Akoupé, il estime que la réhabilitation de cette voie vient pour réconcilier deux peuples frères que sont les Agni Kotoko du Moronou et les Akyé Kotoko de la Mé. Notons que le projet est piloté par le Mie et placé sous la supervision de l’Agence de gestion des routes (Ageroute). Le contrôle des travaux est confié au Bnetd, quand la construction de la route est attribuée à l’entreprise Razel CI.

ROK, envoyé spécial dans le Moronou

abidjan.net