Home Economie Filière coton : le Tchad à l’école ivoirienne

Filière coton : le Tchad à l’école ivoirienne

17
SHARE

Dans le cadre de la réforme de sa filière coton, le Tchad est venu s’inspirer du modèle ivoirien. Une délégation de 10 personnes de COTONTCHAD conduite par Abdelrazic Hassane Arabi, ministre Tchadien du développement industriel, commercial et du secteur privé a séjourné du 23 au 29 juin 2017 en Côte d’Ivoire pour s’imprégner du fonctionnement de leurs pairs sur proposition de l’entreprise OLAM, l’un de ses plus gros clients. Pendant près d’une semaine les Tchadiens ont eu des « échanges fructueux » avec le Conseil Coton-anacarde, rencontré les acteurs de la filière, touché la réalité des cotonculteurs dans plusieurs régions productrices de coton. Ils se sont rendus également à Ferkessédougou pour visiter les installations d’OLAM-Côte d’Ivoire. C’est une délégation de COTONTCHAD qui repart séduite par les réformes opérées dans la filière coton en Côte d’Ivoire à en croire Abdelrazic Hassane Arabi. « La filière était exclusivement gérée par l’Etat à capital totalement public. Elle est passée à la privatisation et aujourd’hui la Côte d’Ivoire a complètement libéralisé le secteur. Et nous voyons que ça marche très bien », constate-t-il. Les visiteurs ont pour objectif de reproduire le modèle ivoirien au Tchad. Mieux ils envisagent inviter des acteurs de la filière coton de Côte d’Ivoire au Tchad en vue d’un partage d’expertise. La délégation tchadienne, faut-il l’indiquer, était composée de représentants des cotonculteurs, d’officiels et d’Olam-TCHAD en la personne de Rivière Jacky, Directeur Pays.
Notons qu’en 2016 la production cotonnière ivoirienne était de 400 000 tonnes pour 171 000 tonnes au Tchad.

D.Tagro

Source : abidjan.net