Home Economie Côte d’Ivoire : Réforme des finances publiques, ce qui change avec le...

Côte d’Ivoire : Réforme des finances publiques, ce qui change avec le budget-programme dont se sont imprégnés les membres du gouvernement

Le séminaire gouvernemental lundi à Abidjan-

–Mardi 14 Mai 2019 – Un séminaire gouvernemental dédié à l’imprégnation des membres du gouvernement du basculement au budget-programme tel que porté par la réforme des finances publiques le 2 mars dernier, s’est tenu lundi à Abidjan.

Les ministres ont été instruits sur les innovations apportées aux procédures d’élaboration, d’approbation et de vote du budget, des nouveaux métiers budgétaires engendrés et des modalités de leur exercice ainsi que des contraintes qui en résultent en termes de responsabilités, de la pluriannualité dans les prévisions budgétaires et sur les questions liées au renforcement de la discipline budgétaire…

Présidé par le Ministre d’Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko ce conclave, selon le secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, il était important que les membres du gouvernement aient une très bonne compréhension de ce qui est attendu d’eux dans le cadre du basculement au budget-programme, puisqu’ils auront désormais des programmes à exécuter.

« Il était primordial d’outiller les membres du gouvernement, afin qu’ils puissent exécuter les programmes dont ils ont la charge, car ayant désormais, avec la réforme budgétaire, la qualité d’ordonnateur principal de la dépense publique », a-t-il indiqué comme rapporté la source officielle du gouvernement avant de relever les changements à la réforme des finances publiques.

« Celui-ci va s’étaler sur trois ans plutôt qu’une année actuellement, avec plusieurs indicateurs de performance, un contrôle plus affirmé de la Cour des Comptes et du Parlement, ainsi que des discussions plus approfondies avec le Parlement sur les hypothèses d’élaboration du budget. »

Les huit pays membres de l’espace communautaire auquel appartient la Côte d’Ivoire connaissent des niveaux de mise en œuvre divers. A ce jour, le Burkina Faso (en 2017), le Mali et le Niger (en 2018) ont procédé au basculement en mode budget-programmes. Le Bénin, le Sénégal et le Togo envisagent de leur emboîter le pas en 2020, a-t-on souligné.

Donatien Kautcha, Abidjan

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook