Home Economie Côte-d’Ivoire: Ouattara demande « des discussions approfondies » avec le secteur privé

Côte-d’Ivoire: Ouattara demande « des discussions approfondies » avec le secteur privé

50
Ouattara demande « des discussions approfondies » avec le secteur privé sur l’annexe fiscale 2018 en Côte-d’Ivoire

Côte-d’Ivoire: Ouattara demande « des discussions approfondies » avec le secteur privé sur l’annexe fiscale 2018

Le président ivoirien Alassane Ouattara a demandé lundi « des discussions approfondies » avec le secteur privé sur l’annexe fiscale qui suscite une grogne des opérateurs économiques, « en vue de faire des propositions au gouvernement », lors d’un séminaire gouvernemental.

« J’ai lu beaucoup de choses sur la question de l’annexe fiscale. J’ai demandé au premier ministre (Amadou Gon Coulibaly) que les discussions soient approfondies, en rencontrant le secteur privé en vue de faire des propositions au gouvernement, qui tiennent compte de notre volonté d’accélérer le développement de notre économie, a affirmé M.Ouattara, à la clôture du séminaire sur le plan d’actions prioritaires 2018.

Lire aussi: Côte d’Ivoire : pourquoi le nouveau dispositif fiscal 2018 soulève une vague de mécontentement

Plusieurs opérateurs économiques (commerçants, chefs d’entreprises) dénoncent les augmentations de taux d’imposition prévues par l’annexe fiscale 2018. De trois millions Fcfa notamment, l’impôt sur le bénéfice passe à cinq millions Fcfa, payable en deux tranches.

Les taux des boissons alcoolisées (selon la teneur en alcool) passent de 25 à 40% ou de15 à 25%. L’imposition des boissons non alcoolisées passe de 12 à 20%.

Le président a invité ses ministres à « respecter les règles de bonne gouvernance » et « faire preuve d’efficacité et de célérité dans la mise en œuvre » des projets « qui permettront d’améliorer le bien-être des Ivoiriens ».

En 2018, le gouvernement ivoirien « devra poursuivre la mise en œuvre des reformes structurelles et sectorielles d’envergure dans plusieurs domaines » notamment « la reforme » du « système fiscal pour renforcer la compétitivité de (l’) économie », a-t-il indiqué.

Alerte info

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Ici Abidjan. Ivoire times n’est pas l’auteur de contenu de cet article.

 

Commentaires Facebook