Home Economie Côte d’Ivoire: Moussa Sanogo confirme la fin du contrat de cinq ans...

Côte d’Ivoire: Moussa Sanogo confirme la fin du contrat de cinq ans entre Web Fontaine et l’Etat et annonce une rencontre avec les maires sous peu

Moussa Sanogo

— Vendredi 10 Mai 2019 –Le contrat de 5 ans qui liait, l’Administration douanière ivoirienne à la société Web Fontaine a pris fin cette année.

Le Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat a confirmé l’information ce jour au cours d’une rencontre avec la presse.

«Le contrat a été signé avec Web Fontaine pour 5 ans pour aider l’Administration douanière à acquérir toutes les nouvelles techniques en matière d’évaluation qui devaient être aperçu à une bonne dose d’informatisation, » a expliqué Moussa Sanogo en réponse à la préoccupation d’un confrère qui voulait savoir si ce contrat courrait toujours.

Il a également précisé que les 5 ans sont arrivés et les transferts de compétences ont été vérifiés et le contrat s’est naturellement arrêté.

Par ailleurs, une question relative à la fiscalité locale a été évoquée au cours des échanges entre le Secrétaire d’Etat et la presse.

«La fiscalité locale, l’Etat apporte une part pour pouvoir aider les collectivités à prendre en charge leurs besoins. Sinon, il y a des taxes communales qui sont levées, » a déclaré Moussa Sanogo.

Selon lui, la solution aux contraintes financières de ces entités n’est forcément pas à rechercher au niveau de l’Etat, mais au niveau des performances en terme de levée de ressources dans les communes.

Il soutient que certaines entités ont des potentiels fiscaux très importants qui malheureusement ne sont pas suffisamment exploités du fait que l’on n’a pas toujours, les techniques suffisantes pour mieux appréhender les potentiels, pour s’assurer des performances des personnes qui sont sensées recouvrer l’impôt, pour l’identification des personnes qui sont assujetties à l’impôt.

Le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat assure les maires qu’aujourd’hui, des technologies existent et permettent d’adresser cette question.

«Sous peu nous allons avoir une rencontre avec l’Union des villes et communes pour leur proposer ces technologies. Pour faire en sorte que les collectivités aient véritablement les moyens d’améliorer leur mobilisation des ressources, »a-t-il ajouté.

Moussa Sanogo pense enfin que cette rencontre est une bonne chose pour les mairies mais également une bonne chose pour l’Etat, puisque cette technologie va lui permettre d’afficher des performances fiscales assez intéressantes.

Wassimagnon

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook