Home Economie Côte d’Ivoire : Jobst Von affirme qu’une étude bruxelloise a révélé que...

Côte d’Ivoire : Jobst Von affirme qu’une étude bruxelloise a révélé que le pays a un grand potentiel d’investissement loin devant le Rwanda, le Kenya, l’Éthiopie

— Samedi 8 juin 2019 —Avec 40% de part, l’Union Européenne est le premier partenaire commercial de la Côte d’Ivoire, le premier investisseur privé avec 50% et le premier bailleur. La France est le premier pays de l’Union Européenne qui contribue en Côte d’Ivoire. 

Jobst Von Kirchmann, Ambassadeur de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire, a fait cette précision aujourd’hui au cours de la reprise du dialogue direct entre son institution et les autorités ivoiriennes.

«Je vois souvent d’autres qui se réclament, mais je ne vois pas de chiffres, la Côte d’Ivoire a une relation extraordinaire en 4 ans, les relations commerciales ont augmenté de 30% avec l’UE, » a-t-il ajouté. 
L’Ambassadeur a affirmé que la Côte d’Ivoire est le seul pays agro-exportateur, le seul pays avec un grand excédent commercial, vis-à-vis de l’UE,, malheureusement, elle vend à l’Europe mais n’achète pas la même quantité.
 Fier d’être le premier partenaire de la Côte d’Ivoire à plusieurs niveaux, l’UE est consciente que ce statut n’est pas un acquis.
«Ce n’est pas quelque chose permanent . Nous nous battons pour conserver ce statut, »a mentionné l’Ambassadeur, Jobst Von Kirchmann. 
Il reconnait par ailleurs que les relations entre l’UE et la Côte d’Ivoire sont complexes et a annoncé qu’au cours du dialogue direct, une multitude de différents sujets seront abordés, notamment la situation politique, le commerce, l’investissement, l’environnement, la sécurité, le développement, la pêche, l’administration. 
Avant la tenue du dialogue politique du jour dont la reprise a eu lieu le 24 janvier 2019, l’Ambassadeur a révélé que son équipe a fait beaucoup de réunions techniques.
Il souhaite un partenariat renouvelé pour voir la Côte d’Ivoire comme une terre d’opportunités, car une étude bruxelloise a révélé que le pays a un grand potentiel d’investissement loin devant le Rwanda, le Kenya, l’Éthiopie et l’Afrique du Sud. 
 
«Nous allons travailler au maximum ensemble pour réaliser ce potentiel, » a insisté, Jobst Von Kirchmann. 
Il a relevé que dans la mise en place des instruments financiers, la Côte d’Ivoire est le premier pays sur le continent africain où l’UE a fait de larges consultations avec tous les ministres, tous les secteurs privés et a soutenu que c’est l’axe croissance de l’emploi qui va guider l’institution pour l’utilisation du plan d’investissement externe.
«En ce qui concerne le plan national de développement c’est à vous de nous dire à quel niveau que vous voulez qu’on vous soutienne. Dans aucun cas nous voulons nous substituer au gouvernement nos efforts s’inscrivent dans ce que vous faites, » a conclu l’Ambassadeur de l’UE. 
Wassimagnon

Côte d'Ivoire : Jobst Von affirme qu'une étude bruxelloise a révélé que le pays a un grand potentiel d'investissement loin devant le Rwanda, le Kenya, l'Éthiopie

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook