Home Economie Côte d’Ivoire : Filière anacarde / Obtention de l’agrément d’achat –...

Côte d’Ivoire : Filière anacarde / Obtention de l’agrément d’achat – La FENAPACI appelle les coopératives à surseoir au dépôt de dossiers

 

 

«….Nous, FENAPACI, appelons les coopératives de producteurs d’anacarde à surseoir à tout dépôt de dossiers de demande d’agrément d’achat auprès des antennes du conseil du coton et de l’anacarde ». Ces propos de Dagou Djédjé Crépin, porte-parole de la Fédération nationale des producteurs d’anacarde de Côte d’Ivoire (Fenapaci) sont tirés de la déclaration finale qui a sanctionné la réunion entre les délégués des 19 zones de production d’anacarde et les administrateurs de la fédération en question. Une réunion qui s’est tenue le mardi 4 décembre 2018, dans la ville de Korhogo.
Il s’agissait pour les acteurs de la filière cajou dont la Côte d’Ivoire est première productrice mondiale, de faire le bilan de la dernière campagne de cajou et de préparer la campagne 2019. Selon les participants, il n’est pas tenable pour les paysans et les coopératives de non seulement se faire agréer chaque année, mais surtout de payer la somme de 2,5 millions de FCFA, pour obtenir l’agrément d’achat de la noix de cajou comme arrêté par le Conseil du coton et de l’anacarde. A cette réunion, l’épineuse question de la mise en place de l’interprofession de l’anacarde a été également débattue. Sur ce point, Adama Bamba, président du conseil d’administration de la FENAPACI a été sans détour : « Avant la fin de l’année 2018, l’OIA de l’anacarde sera mise en place ». Puis d’ajouter : « Nous voulons prouver au monde entier que la classe agricole ivoirienne, et celle de la filière cajou en particulier, est suffisamment mature pour se prendre elle-même en charge et gérer son destin ».
Si les relations entre les producteurs et les gestionnaires de leur filière ne sont pas des plus reluisantes, il vaille tout de même souligner que dans le communiqué final, les acteurs de la filière anacarde ont salué la mise en place du PPCA, le projet de promotion de la compétitivité de la chaine de valeur de l’anacarde qui devrait permettre la productivité, la qualité et la valeur ajoutée de la noix de cajou avant de souhaiter une rencontre dans un bref délai avec le conseil du coton et de l’anacarde.
GZ, correspondance particulière

Commentaires

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site connexion ivoirienne.

 

Commentaires Facebook