Home Economie Côte d’Ivoire : Conférences et missions des ministères, 5,8 milliards de FCFA...

Côte d’Ivoire : Conférences et missions des ministères, 5,8 milliards de FCFA consentis en 2018 contre 5,7 milliards de FCFA en 2017

L’atelier vendredi dernier-

– Mardi 12 Février 2019 –5,8 milliards de FCFA ont été consentis en 2018 pour les conférences et missions des activités des ministères en Côte d’Ivoire et à l’étranger, contre 5,7 milliards de FCFA en 2017.

C’est l’information importante que l’on retient de l’atelier bilan des conférences et missions réalisées en 2018, tenu le 8 février dernier autour du thème : « L’informatisation de la procédure d’exécution des missions à l’étranger pour une gestion performante ».

Il ressort de cet atelier qu’au cours de la gestion 2018, la dotation pour l’ensemble des ministères, était de 3 778 681 431 FCFA pour les missions hors Côte d’Ivoire contre 3 698 681 431 FCFA en 2017. Pour les ateliers en Côte d’Ivoire, les montants sont de 2 101 379 895 FCFA en 2018 contre 2 091 379 895 FCFA en 2017.

Au total, le budget global consenti est de 5,8 milliards de FCFA en 2018 contre 5,7 milliards de FCFA en 2017. Ainsi, au 30 octobre 2018, pour les Missions hors Côte d’Ivoire (Mhci), le montant en termes d’exécution s’élevait à 1 960 430 198 FCFA soit 51,88 % de la dotation globale. En ce qui concerne les ateliers en Côte d’Ivoire, la consommation était de 278 426 906 FCFA soit un taux d’exécution de 13 %.

A cette même période de l’année précédente, la consommation au niveau des Mhci était de 2 102 339 710 FCFA soit, 56, 84 % de la dotation globale, a-t-on appris de source ministérielle.

Quant aux séminaires et ateliers en Côte d’Ivoire, la consommation se chiffrait à 488 671 350 FCFA soit 23 % de la dotation.

« A l’analyse, il ressort que le rythme de consommation au cours de cette année est relativement mieux maitrisé. Ce qui a permis d’éviter l’épuisement des dotations ou des dépassements comme constaté les années antérieures », explique la tutelle dans une note de presse.

Mais bien avant la présentation du bilan des conférences et missions à l’étranger, monsieur Adama Sall, Directeur de cabinet du Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, ouvrant l’atelier, a expliqué qu’à l’instar des années passées, il s’agit de réfléchir sur les conférences et missions de l’Administration publique.

Selon monsieur Sall, l’optimisation des dépenses constitue une préoccupation majeure dans la gestion des finances publiques dans le cadre de l’exécution des conférences et missions à l’étranger. Précisant que ces activités entraînent de considérables sorties de fonds qu’il convient d’optimiser pour une meilleure gestion des finances publiques.

Avant d’ajouter que le thème retenu tient compte de la volonté des pouvoirs publics d’optimiser d’exécution des conférences et missions. D’où la conception par la Société nationale de développement informatique (Sndi), en collaboration avec les Ministères et structures étatiques concernées, du Système intégré de gestion des missions (Sigmission).

Une plateforme informatique devant permettre à terme, à tous les ministères et institutions d’automatiser et simplifier les procédures d’élaboration de gestion des missions et conférences ; de réduire le délai et assurer la sérénité lors du traitement des dossiers de missions ; de disposer d’une bonne maîtrise et d’un bon suivi des budgets alloués aux conférences et missions.

Donatien Kautcha, Abidjan

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook