Home Economie Côte d’Ivoire: Affaires maritimes, des agents font des révélations sur la «mauvaise...

Côte d’Ivoire: Affaires maritimes, des agents font des révélations sur la «mauvaise gestion» du DG Tano Koffi Bertin

153

Tano-

– Mercredi 23 Mai 2018 -La fièvre des récriminations imputées à la gestion du Colonel major, Tano Koffi Bertin, à la tête de la Direction Générale des Affaires Maritimes et Portuaires (DGAMP) depuis dix ans, s’accentue.

Dans une déclaration transmise à koaci.com , le Syndicat National des Agents des Affaires Maritimes et Portuaires de Cote d’Ivoire (SYNAP-CI) dénonce à nouveau des malversations financières de la part de leur direction.

« Le Colonel Major, Tano Koffi Bertin, le tristement célèbre DG des Affaires Maritimes et Portuaires depuis une décennie ne fait qu’amonceler les malversations financières sur le terreau d’une manipulation savamment menée. Dans cette gestion gabegie, piteuse et calamiteuse empreinte d’une pléthore de détournements, il est parvenu, nonobstant les nombreuses plaintes des syndicats, à se maintenir à son poste. Mais nous n’accepterons jamais que l’insuffisance du bateau et la trop grande suffisance du capitaine conjuguent leurs effets pour conduire la barque des Affaires Maritimes et Portuaires au naufrage>>, a révélé Berté Dougona , secrétaire général du SYNAAP-CI.

Ces travailleurs, qui ne désirent que le redressement du département maritime pour son meilleur rayonnement, reprochent également au colonel major Tano, plusieurs faits commis dans le cadre de sa gestion.

Entre autres, des détournements présumés récurrents des taux prélevés sur le droit de trafic maritime et de fonds destinés à l’achat d’engins nautiques et de carburant ,des droits de trafic maritime de certains navires et des recettes générées par l’immatriculation des bateaux de plaisance ,la délivrance des permis de navigation et du domaine public maritime et lagunaire, la manœuvre de distribution des fausses factures aux sociétés de consignation et la création d’un réseau parallèle de recouvrement.

Le SYNAAP-CI s’insurge, contre le népotisme qui règne dans l’administration maritime ivoirienne, le gaspillage de deniers publics et déplore surtout un manque criard d’engins nautiques pour la surveillance des eaux territoriales .Du matériel, dont ils n’ont pas manqué de relever la nécessité capitale.

<>,préviennent-ils.

Enfin, le syndicat des travailleurs des affaires maritimes, qui exige que soient livrés incessamment les résultats des différents audits menés contre la gestion de la DGAMP, a lancé un appel pressant au chef du gouvernement, au ministre des transports ainsi qu’au président du sénat à s’impliquer davantage au règlement de la situation qui mine en ce moment, le secteur des affaires maritimes.

Donatien kautcha, Abidjan

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site . Ivoire times n’est pas l’auteur de cet article.

 

Commentaires Facebook