Home Economie Côte d’Ivoire : Abidjan souhaite que son statut de pays intermédiaire soit...

Côte d’Ivoire : Abidjan souhaite que son statut de pays intermédiaire soit reconnu et notifié dans les rapports du FMI

Adama Koné et le FMI jeudi à Abidjan

– Vendredi 14 Décembre 2018 – « Nous voulons que le statut de pays intermédiaire de la Côte d’Ivoire soit reconnu et notifié dans les différents rapports ! Parce que nous sommes le seul pays à être présenté à la fois comme pays faible et intermédiaire selon différents rapports, alors que les performances économiques correspondent à la seconde catégorie », tel est le souhait exprimé jeudi par le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné.

Il le fut à l’occasion de la cérémonie de présentation jeudi à Abidjan des perspectives économiques régionales et situation de la Côte d’Ivoire par le Fonds monétaire international (FMI).

Pour le représentant du Premier Ministre à ladite cérémonie, les indicateurs de cette bonne performance de l’économie se traduisent, entre autres, par un taux de croissance de 7,7%, une inflation maîtrisée de 0,7%, un déficit budgétaire de 4,2% du Produit intérieur brut (PIB), des investissements publics et privés ainsi qu’un ratio d’endettement de 42,7% du PIB.

Adama Koné a également rassuré le bailleur sur la soutenabilité de la dette, indiquant que des efforts notables ont été enregistrés quant à la mobilisation des ressources internes.

Pour sa part, le représentant résident du FMI en Côte d’Ivoire, Jose Gijon a expliqué que « tout pays qui veut être émergent doit atteindre au moins un minimum de 20% du PIB (Produit intérieur brut) de recettes budgétaires afin de financer les politiques de développement ambitieux », avant d’inviter l’Etat ivoirien à mobiliser davantage de recettes budgétaires » pour faire face aux ambitions de développement du pays.

Donatien Kautcha, Abidjan

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook