Home Economie Côte d’Ivoire : Abidjan, les importateurs de sacs de jute dénoncent une...

Côte d’Ivoire : Abidjan, les importateurs de sacs de jute dénoncent une circulaire de la Douane fonctionnement de leurs activités

sacs de jute 
— Vendredi 19 Avril 2019–Les importateurs locaux de sacs de jute destinés à l’emballage du café, du cacao et de la noix de cajou ne sont pas contents de l’administration douanière.

Ils se plaignent des taxes imposées par la Douane sur les sacs de jute importés qui les rendent moins compétitifs.

Les 11 importateurs agréés dans ce secteur d’activité, accusent le Directeur général des Douanes, le Contrôleur général, Dah Pierre Alphonse d’être la cause de leur malheurs.
Ils reprochent à ce dernier d’avoir pris la Circulaire N°1928 du 25 Mai 2018 qui durcie les conditions d’importation des sacs jute qui bénéficient du régime de l’Admission temporaire ordinaire (ATO).
«Je précise s’agissant des importations de sacs de jute, de sisal et autres emballage destinés au conditionnement du café, du cacao, du coton et de l’anacarde, que les requérants doivent faire la preuve de leur qualité d’exportateur agrées par les organisations professionnelles des filières concernées. Les importations de sacs de jute, de sisal et autre emballage réalisées par les fournisseurs sont soumises au régime de la mise à la consommation en vue du paiement des droits et taxes en exonération de la Taxe sur la valeur ajoutée( TVA). Les cessions douanes ( à quai) des sacs de jute, de sisal et autres emballages, des fournisseurs à exportations ne sont pas autorisées,» précise la Circulaire.
Les importateurs estiment que cette Circulaire plus la Circulaire N° 1683/ MPMB/DGD/ du 13 Oct 2014 qui porte sur la publication du prix de déclanchement réajusté applicable pour la taxe conjoncturelle à l’importation ( TCI) sur les tissus de jute et sur les sacs de jute, ne les permet pas d’exercer convenablement leur activité.
Alors que les 11 entreprises ont été valablement identifiées par le Conseil café-cacao comme fournisseurs de sacs de jute export depuis plusieurs campagnes de commercialisation, elles sont confrontées à de nombreux problèmes.
Par exemple, la valeur mercuriale fixée par le Conseil Café-cacao est passée de 600 FCFA en 2003 à 1006 FCFA le Kg net en 2018.
Pourtant, les produits concernés sont en admission temporaire et ne sont pas importés pour être stocker mais sont directement livrés à des exportateurs locaux.
Les importateurs qui ont joint la rédaction de KOACI dans la soirée affirment qu’à plusieurs reprises, ils ont sollicité des audiences auprès du DG des Douanes, pour échanger sur le dossier, malheureusement, ils n’ont pas encore obtenu gain de cause.
Les acteurs soutiennent que les Douanes ivoiriennes ont décidé de faire des exportateurs de fèves de cacao, des importateurs d’emballage et de conditionnement de cacao et café.
Dans un courrier en date du 12 décembre 2018, le Direction générale des douanes confirme l’octroi d’une dérogation d’importation temporaire d’une durée de six mois, de sacs de jute portant sur 896 balles de sacs faite à Codisac via Ivoire cacao.
La circulaire 1928 de l’avis des opérateurs des opérateurs locaux, «contraint les exportateurs de café et de cacao à devenir importateurs de sacs jute.»
La rédaction de a joint le service communication de la Douane qui ne lui a pas donné une suite favorable malgré son insistance.
Wassimagnon

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook