Home Economie Casamance: Lettre ouverte au Recteur* de l’Université Assane Seck de Ziguinchor (1ère...

Casamance: Lettre ouverte au Recteur* de l’Université Assane Seck de Ziguinchor (1ère partie

Monsieur le Recteur,

Je viens par la présente vous demander les raisons pour lesquelles la validation du recrutement d’un PER (Personnel d’Enseignement et de Recherche) dépend uniquement de vos humeurs, y compris celles de votre clan ? N’aviez-vous pas rejeté en 2016 le recrutement d’un PER au Département de LEA (Langues Étrangères Appliquées), en nous servant sur un plateau d’or un prétendu « argument technique » lié à l’âge ? L’âge du candidat avait effectivement dépassé 45 ans ! Au bout d’une longue année de lutte et de blocage, pour ne pas dire de dialogue de sourds, le candidat arrivé en deuxième position a été finalement recruté en 2017 comme vous nous l’aviez à tort ordonné à notre corps défendant puisque l’âge limite ne figurait pas et ne figure pas non plus dans les textes de l’Université et dans les appels à candidatures.

Mais pourquoi, Monsieur le Recteur, attendre 2018 pour nous servir sur le même plateau d’or le contraire de ce que vous défendiez hier ? Une haute personnalité comme vous doit-elle toujours se permettre de jouer avec un « feu d’artifices », de manière irresponsable et sans déontologie ? Alors les bras m’en tombent, lorsque je compare les signatures figurant sur l’ensemble des correspondances expédiées à partir de votre bureau depuis 2016 ! Qu’est-ce qui vous avait poussé à invalider le candidat d’alors âgé de plus de 45 ans, pourtant sélectionné et proposé successivement par le Conseil de Département et le Conseil d’Ufr de LASHU, à l’image d’un des candidats du Département d’Histoire nouvellement adoubé par vous-même, malgré le PV en votre possession relatant la tension et la discorde qui régnaient au sein de la Commission chargée de sélectionner les candidats ? Une telle forfaiture ne peut pas passer et ne passera jamais, Monsieur le Recteur !
Je sais que vous nous prenez pour des gamins. Mais sachez, Monsieur le Recteur, que la plupart de vos collègues de Lashu sont des hommes de principes et ne sont pas amnésiques. C’est mon silence qui vous aurait étonné, Monsieur le Recteur !

Vous devinez pourquoi donc je vous interpelle aujourd’hui pour remettre en cause votre inconstance et votre inconséquence, suite aux récents recrutements à LASHU concernant le Département d’histoire dont l’un des candidats a curieusement plus de 45 ans. Même si « seuls les imbéciles ne changent pas », Monsieur le Recteur, votre revirement à 180◦ ne saurait passer inaperçu dans un espace universitaire où règnent l’esprit critique et la liberté de pensée ! Aucun universitaire digne de ce nom n’accepte d’être bridé ou de se faire bander les yeux avec des œillères visant à le ravaler au rang de bêtes ! Un universitaire au vrai sens du terme s’élève toujours contre l’injustice et les décisions arbitraires d’un chef tyrannique, versatile, assoiffé par la satisfaction de ses caprices et de son clan quitte à ravaler aujourd’hui ses vomissures d’hier ! La violence de mes mots s’explique par votre démarche antinomique de nos valeurs républicaines et traditionnelles : jurer et se parjurer !
Autrement dit Monsieur le Recteur, le « deux poids, deux mesures » est inadmissible, malgré votre empressement à vouloir nous prendre de court en signant dans la précipitation la notification et l’arrêté de ce fameux candidat ayant eu les mêmes « vices » qu’un ex candidat souverainement choisi et proposé, tour à tour, par le Conseil de Département de LEA et le Conseil d’Ufr de Lashu en 2016, avant d’être invalidé par vous-même au nom de la légalité.

Au demeurant, vous devez tirer toutes les conséquences de cette faute de gestion des dossiers de certains candidats qui ont eu la malchance de tomber dans les serres d’un Recteur injuste, avocat du Diable, même si nous connaissons tous la chanson à l’UASZ : le Recteur préfère son fauteuil à sa réputation !

Dr Dame Diop
Enseignant-Chercheur, Spécialité : Études Ibériques
Département de LEA (Langues Étrangères Appliquées)
UFR Lettres, Arts et Sciences humaines
Université Assane Seck de Ziguinchor – Sénégal

[email protected]
…………………………………………………………………………………………….

*Recteur de l’Université Assane Seck de Ziguinchor : Professeur Courfia Kéba Diawara

Commentaires

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site connexion ivoirienne.

 

Commentaires Facebook