Home Economie Candidat à la présidence de la Chambre de commerce et d’industrie :...

Candidat à la présidence de la Chambre de commerce et d’industrie : Moussa Diomandé se dévoile

93

La cérémonie de présentation du Quartier Général de campagne du candidat Moussa Diomandé s’est faite le mercredi 23 mars 2016 au Plateau. Le postulant à la présidence de la Chambre de commerce et d’industrie en a profité pour dévoiler un pan de sa biographie à la presse nationale et internationale.

« Je suis candidat car je suis un ivoirien qui a des aptitudes au plan intellectuel et des compétences pour diriger la Chambre de commerce et d’industrie », a déclaré d’emblée, Moussa Diomandé. DESS en gestion, micro-économiste, ancien travailleur de SODEXO France qui y a gravi tous les échelons, ‘’business developemnt manager’’ dans le secteur des mines et du pétrole, PDG de Gls Catéring et Service installé en Côte d’Ivoire et dans plusieurs pays africains…M.Moussa Diomandé pense avoir le coffre nécessaire pour briguer la présidence de la Chambre consulaire.

Chercheur en sciences de gestion, diplômé de e-commerce, spécialisé dans la publicité en ligne et l’acquisition de leadership sur internet, Moussa Diomandé affirme ceci : « je ne suis pas un candidat spontané. Je vis avec les entrepreneurs, je suis président de l’AIEP (Association ivoirienne des entreprises privées). Tout ce que j’ai gagné, je l’ai eu en travaillant ». Le conférencier dit être candidat pour permettre à la CCI-CI de jouer le rôle fondamental d’interface entre le monde des affaires et les pouvoirs publics. « Les prédécesseurs ont résolu les problèmes de leur temps…L’économie évolue. Il faut donner à la CCI la place qui lui revient dans l’écosystème économique national et international…Cela passe par l’accélération de la transformation et la diversification de l’économie », a-t-il noté. Celui qui estime qu’’il faut repenser le capitalisme pour les économies africaines’’, a par ailleurs la conviction que ‘’l’innovation doit reposer sur le modèle made in Côte d’Ivoire’’. « Que les PME viennent à la Chambre pour qu’on bâtisse ensemble l’écosystème de notre économie. Il faut sortir des sentiers battus…il y a des gens qu’on ne connait pas dans le milieu de l’entrepreneuriat…La Chambre de Commerce n’est pas un lieu où on vient pour se reposer », conclut-il.

HG

abidjan.net

Commentaires Facebook