Home Economie Campagne de sensibilisation sur la bancarisation/les avantages des services bancaires expliqués à...

Campagne de sensibilisation sur la bancarisation/les avantages des services bancaires expliqués à la population du Gontougo

28
SHARE

En vue de faciliter l’inclusion financière et l’accès aux services bancaires, la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique a décidé de mener des campagnes de sensibilisation des populations de l’intérieur de la Côte d’Ivoire.
Ainsi, après les régions de la Marahoué et de la Nawa, l’année dernière, cap est mis cette année sur les Régions du Gontougo et du Haut Sassandra.

Dans la Région du Gontougo, c’est la ville de Bondoukou qui a été choisie pour abriter la campagne qui a eu lieu ce lundi 29 juin 2017. Pendant toute la journée, experts financiers, corps préfectoral, autorités municipales, opérateurs économiques, responsables de banques locales, leaders des associations professionnelles, autorités coutumières et responsables de communautés religieuses ont pris d’assaut la cour de la mairie de la ville aux mille mosquées. Objectif, mettre en commun leurs intelligences et partages d’expérience afin de relever de manière significative le taux de bancarisation en Côte d’Ivoire en général et en particulier dans la Région du Gontougo.

Dans son allocution, le Maire, M. TIMITE Abdoulaye a indiqué que la lutte contre la pauvreté passe par la bancarisation. Pour lui, le temps de garder l’argent dans les canaris et celui de se déplacer avec de grosses sommes sur soi sont révolus.
Au nom du Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique, M. DJAMA Edmond, Trésorier Général de Bondoukou, a situé le cadre et les objectifs de la campagne.
Pour sa part, Monsieur AMANI Michel, Préfet de Région, a invité les acteurs du système bancaire et financier à prendre en compte les remarques et griefs formulés par les clients en multipliant des offres promotionnelles. Ce qui, selon lui, permettra de booster à coup sûr le taux de bancarisation.

La journée de sensibilisation a été marquée deux phases dont la première a consacré une conférence sur la bancarisation en Côte d’Ivoire, prononcée par monsieur DOWO Yobouet, Sous-Directeur en charge des Affaires Monétaires et Bancaires à la DECFINEX. La deuxième partie a consisté en une visite de stands dressés et animés par les banques en activité à Bondoukou.
Dans le premier cas M. DOWO a présenté les avantages d’un compte bancaire, la loi relative au traitement des comptes dormants et la règlementation bancaire en vigueur en Côte d’Ivoire.
Au titre des avantages, le détenteur d’un compte bancaire sécurise et disposer de son argent en temps voulu. Il accède plus facilement au crédit et bénéficie du service bancaire minimum. Il bénéficie aussi de la mise à disposition d’au moins un instrument de paiement sécurisé et la délivrance au client de relevés de compte trimestriels et, à sa demande, de relevés d’identité bancaire.

Un compte dormant, a défini le conférencier, est tout compte détenu dans les livres d’un organisme financier, qui n’a fait l’objet d’aucune intervention depuis au moins dix (10) ans, de la part de son titulaire ou de ses ayants droit et dont ledit titulaire et ses ayants droits ne se sont pas manifestés sur la même période, en dépit des tentatives menées par l’organisme financier pour entrer en contact avec eux. Notamment sur la base de la documentation fournie par le titulaire.
Au chapitre de la réglementation, le Sous-Directeur en charge des Affaires Monétaires et Bancaires soutient que le secteur des banques et établissements financiers est fortement règlementé en raison du fait qu’il assure une mission essentielle dans la vie économique.
Conscient de la nécessité de promouvoir l’accès des populations aux services bancaire, l’Etat a entrepris en liaison avec la BCEAO et les banques de nombreuse actions dont la gratuité de certain services; l’incitation des banques à l’ouverture d’agences à l’intérieur du pays; la sensibilisation des populations à ouvrir des comptes dans les banques et la promotion de l’éducation financière.

Le Sous-Directeur en charge des Affaires Monétaires et Bancaires, a clairement démonté que posséder un compte bancaire, constitue un gage de sécurité et permet d’accéder au crédit pour la réalisation des activités rémunératrices. Pour lui, le Trésor Public, en initiant cette campagne, veut rapprocher la banque du citoyen, d’où le slogan « Etat-Banques, ensemble pour la bancarisation ». Cette campagne, a-t-il indiqué, a pour principaux centres d’intérêt la sensibilisation, l’information et la possibilité de rapprocher les populations des banques pour ainsi aider à faire tomber les barrières et incompréhensions.

Au terme de la conférence, la visite des stands a permis aux quatre banques installées à Bondoukou à savoir la Banque des Dépôts du Trésor, la SGBCI, la Caisse d’Epargne, Ecobank et NSIA Banque de se prêter aux préoccupations des populations, après avoir présenté leurs différents produits et services.

Pour atteindre les objectifs de développement que l’Etat s’est fixé, les populations sont invitées à ouvrir des comptes en banque pour ainsi relever le défi de la bancarisation et faire passer le taux de bancarisation qui est de 16% à plus de 20% d’ici 2020.

Source : abidjan.net