Home Economie 1,2 milliards mobilisés par la Côte d’Ivoire auprès des investisseurs étrangers

1,2 milliards mobilisés par la Côte d’Ivoire auprès des investisseurs étrangers

42
SHARE

Professeur Prao Séraphin, enseignant chercheur à l’université de Bouaké estime que c’est une façon pour le pays de s’endetter. « Vous avez des titres, vous le vendez, c’est-à-dire, les gens viennent souscrire à ces titres et ceux qui souscrivent à ces titres-là financent la Côte d’Ivoire. En clair, la Côte d’Ivoire vient de s’endetter près des investisseurs étrangers » a-t il déclaré au micro de la Voix de l’Amérique.

Selon le Premier Ministre, Amadou Gon Coulibaly, cet argent va permettre d’accélérer le programme de développement que le Président a initié depuis qu’il est au pouvoir. Le gouvernement est dans la logique de conduire la Côte d’ivoire vers l’émergence à l’horizon 2020. « C’est dans cette dynamique que le gouvernement essaie de trouver partout ailleurs les fonds nécessaires pour terminer les investissements engagés » a précisé le Professeur Prao.

Selon lui, il trouve que c’est un peu dangereux parce que l’économie de la Côte d’Ivoire dépend essentiellement de son binôme café-cacao. Il a rappelé la façon dont le gouvernement était obligé de revoir son budget à la baisse parce que le prix du cacao s’est mal comporté sur les marchés étrangers. Le pays a dû souffrir d’un un manque à gagner d’environ 300 milliards « Quand vous avez une économie aussi fragile qui compte essentiellement sur les produits dont les prix ne dépendent pas de nous, je pense que c’est un peu dangereux pour les pays africains de s’endetter sur les marchés internationaux » a-t-il martelé. Il a ajouté que la Côte d’Ivoire pouvait se contenter d’un endettement sur le marché national c’est-à-dire en monnaie local. « Quand vous vous endettez en dollars, il y a non seulement le risque de re-endettement et deuxièmement, il y a un risque de taux de change, parce que vous vous endettez dans une devise autre que votre monnaie et donc quand cette devise s’apprécie automatiquement votre dette augmente » a expliqué le Professeur Prao.

Avec que tout ce qui se passe actuellement en Côte d’Ivoire, les marchés ont déjà anticipé rationnellement tous les évènements qui peuvent survenir. Les investisseurs estiment que la Cote d’Ivoire est un pays solide. « Quel que soit ce qui va se passer, c’est une dette et c’est la dette souveraine, la dette de l’Etat. Si demain M. Ouattara n’est pas là et que c’est une autre personne, l’Etat étant une continuité, celui qui va venir demain, il paiera la dette. Un Etat peut faire défaut mais un Etat ne fait jamais faillite. C’est pourquoi les gens financent la Cote d’Ivoire » a-t il conclu.

Lire la suite sur : https://www.voaafrique.com/a/3903933.html


Source : Africatime CI