Home Culture Kounta Dallah, le présumé cerveau de l ' attaque terroriste de Grand-Bassam...

Kounta Dallah, le présumé cerveau de l ' attaque terroriste de Grand-Bassam à la Une de la presse ivoirienne

252

Les journaux quotidiens ivoiriens parus, mercredi, sur l’ensemble du territoire national mettent en exergue l’avis de recherche lancé contre Kounta Dallah, le présumé cerveau de l’attaque terroriste de Grand-Bassam qui a fait une vingtaine de morts et plusieurs blessés.

Bassam, Bamako, Bruxelles « la randonnée macabre des djihadistes » titre Fraternité Matin qui souligne que le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko et le procureur de la République, Richard Adou étaient face à la presse, hier pour communiquer sur ‘’l’avancée des enquêtes ouvertes par la justice ivoirienne » après l’attentat de Grand-Bassam.

Le quotidien gouvernemental indique la « riposte » de la Côte d’Ivoire contre le terrorisme, indiquant à ce propos, « 10 000 forces de l’ordre déployées, 15 interpellations, Kounta Dallah, le cerveau recherché, contrôle de pièces renforcé aux frontières ».

Le Patriote livre quant à lui tous les détails de l’opération sur l’identification du présumé « cerveau » de l’attentat de Grand-Bassam.,« Voici le cerveau » renseigne Le Patriote qui croit savoir comment
celui-ci (Kounta Dallah) « a été repéré et identifié ».

Suite à l’attentat de Grand-Bassam, « 15 complices des terroristes aux arrêts » titre pour sa part Le Nouveau Réveil, quand Le Mandat révèle : « le FBI débarque à Abidjan ».

Selon Le Nouveau Courrier, s’agissant de l’attentat de Grand-Bassam, Hamed Bakayoko avoue : « il y a eu une faille ». Ce qui fait dire à LG Infos que « Hamed Bakayoko avoue les difficultés du régime ».

L’Inter barre à sa Une « tout sur l’enquête du procureur » là où Nord-Sud Quotidien donne la parole au Dr Abdoulaye Bamba, enseignant à l’université de Cocody qui propose ses « solutions » contre le terrorisme.

« Désordre au niveau de l’immigration en Côte d’Ivoire. Le gouvernement va frapper » relève Le Jour Plus, quand Le Sursaut étale « les marchés noirs qui arment les Jihadistes ».

Africatime CI

Commentaires Facebook