Home Culture Côte d’Ivoire : Crise au Burida, les frondeurs démentent n’avoir reçu aucun...

Côte d’Ivoire : Crise au Burida, les frondeurs démentent n’avoir reçu aucun résultat des audits et attendent une réaction du Premier Ministre

Les frondeurs mardi au Burida (Ph KOACI)-

—Vendredi 17 Mai 2019-Deux tendances s’affrontent désormais dans la crise qui secoue le Bureau Ivoirien des Droits d’Auteurs (Burida).

Il s’agit des pro-Irène Viera et ceux qui demandent son départ de la direction de leur maison.

Selon des artistes qui applaudissent la gestion de la juriste, l’autre camp aurait reçu le rapport provisoire du cabinet qui a fait l’audit réclamé par tous et s’étonnent d’un préavis de sit-in lancé mardi dernier.

Faux ! Rétorquent les frondeurs dont a joint ce vendredi le porte-parole. A l’en croire, ils n’ont jamais été en possession de ce document.

« Nous n’avons eu aucune copie provisoire des résultats du rapport », a rétorqué Koné Ibrahim Kalilou dit Fadal Dey, avant de préciser. « Il faut préciser qu’il s’agissait de deux audits. L’un est financier et l’autre organisationnel. Le cabinet a facturé son travail à 53 millions de FCFA », a-t-il précisé.

Quant à la suite des manifestations pour exiger le départ de Mme Viera, Fadal Dey et ses collègues disent l’avoir suspendu après négociations avec les autorités et ont désormais les yeux rivés vers le patron de la primature, Amadou Gon Coulibaly.

« Nous ne défions pas les autorités. Nous les respectons. Elles nous ont approché et avons décidé de suspendre les sit-in. Nous attendons la réaction du Premier Ministre dans cette crise comme cela nous a été promis », a indiqué le porte-parole des frondeurs.

Il faut observer le silence du Ministère de la culture et de la francophonie depuis l’annonce des manifestations des frondeurs.

Donatien Kautcha, Abidjan

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook