Home Culture Cinéma: la série ‘’Ma famille’’ revient avec de grandes innovations

Cinéma: la série ‘’Ma famille’’ revient avec de grandes innovations

209
SHARE

La série à succès, ‘’Ma famille’’, revient dans une nouvelle formule. Le clap de son tournage a été donné le lundi 18 juillet dernier à l’Heden Golf Hôtel. Cette nouvelle formule épouse une dimension africaine du téléfilm de l’actrice ivoirienne, Akissi Delta. En effet, cette série va réunir sur un même plateau, de grands noms du cinéma africain francophone d’où sa nouvelle dénomination ‘’Ma grande famille’’. A en croire l’actrice, ce sont au total 156 épisodes de la série ‘’ Ma grande famille’’ qui seront produits par la chaine de télévision panafricaine A+ du groupe canal+. Cinq (5) pays d’Afrique francophone en l’occurrence la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso, le Sénégal et le Niger vont accueillir l’équipe de tournage de ‘’Ma grande famille’’ dont le premier coup de manivelle est prévu pour août prochain. Toutefois, la réalisatrice du téléfilm a émis certaines inquiétudes face au succès de son projet vu la dimension de celui-ci. «Je suis inquiète quant à la réussite de cette nouvelle série. Car c’est un projet qui va réunir certains grands noms du cinéma de l’Afrique francophone. J’avoue que j’ai peur et je me demande si je serai à la hauteur» s’est-elle préoccupée. Selon elle, «un film comme Ma famille ne doit plus se tourner seulement en Côte d’Ivoire mais doit se répandre dans toute l’Afrique francophone car nous sommes tous africains donc nous devons être solidaires». « C’est pour cela j’ai voulu que la série ‘’Ma grande famille’’ soit tournée partout en Afrique francophone», a poursuivi Akissi Delta. Satisfait de cette œuvre, le ministre de la Culture et de la Francophonie a encouragé la productrice de cette série à succès et a invité tous les cinéastes au travail comme Delta car tous ont leur chance de réussir. «Nous nous réjouissons de ce bel aboutissement par l’apport de la chaine A+, ce qui montre la vitalité de la production audiovisuelle. Car plus nous serons nombreux et unis, plus nous serons forts pour créer des films de qualité», a-t-il déclaré. Il a par ailleurs promis soutenir cette initiative. «Nous nous engageons à soutenir la production à hauteur de 100 millions», a-t-il promis.

abidjan.net