Home Culture Bruno Nabagné Koné : "Africa web festival est en phase avec le...

Bruno Nabagné Koné : "Africa web festival est en phase avec le gouvernement"

56
SHARE

La 3ème édition de Africa web festival (Awf) s’est ouverte le mardi 29 novembre 2016 dans un espace à Abidjan-Cocody-Les Deux-Plateaux en présence du ministre de l’Economie numérique et porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné.
‘’Emergence : enjeux et défis du numérique’’ tel est le thème de la 3ème édition de Africa web festival (Awf) qui se tient du mardi 29 novembre au jeudi 1er décembre 2016. A cette occasion, Bruno Nabagné Koné, ministre de la Poste et de l’Economie numérique et porte-parole du gouvernement a révélé que le thème et les thématiques de ‘’e-agriculture’’, ‘’e-santé’’ et ‘’e-éducation’’ sont en phase avec les préoccupations du gouvernement. Sur sa lancée, il a indiqué que chaque année, ce sont 100 mille nouveaux bacheliers qui arrivent d’où la problématique de leur insertion qui trouve sa solution dans le e-éducation. Pour ce qui est du ‘’e-santé’’, il a souligné que le gouvernement entend mettre en place un dossier médical pour faciliter l’accès aux soins pour tous dont l’Assurance maladie universelle (Amu). Pour le ‘’e-agriculture’’, le ministre a soutenu que cela permettra de mettre en place une bourse du vivrier afin d’éviter les pertes de produits et donner un accès au marché national. Cependant, le ministre a dit qu’entre 2012 et 2015, de 16 millions de personnes connectées au téléphone, on est passé à 25 millions soit toute la population. Il a expliqué que de 2012 à 2015, Global money est en croissance, soit 17 à 18 milliards de francs Cfa/jour. C’est pourquoi, il a déclaré que l’Economie numérique est le catalyseur de tout. Puis, il a traduit toute la reconnaissance de la Côte d’Ivoire aux organisateurs d’Africa Web festival pour leur événement qui s’inscrit dans la droite ligne du gouvernement qui voudrait créer des emplois nouveaux avant 2020. Et 80% de connexion à Internet c’est pourquoi, il a dit que le gouvernement avec l’ensemble de parties prenantes du secteur feront tout pour y parvenir. Le ministre de l’Economie numérique a révélé qu’une Fondation est mise en place où son département y a déjà injecté la somme de 500 millions de francs Cfa et n’attend que des partenaires viennent. Cette Fondation pourra accompagner les webmasters, équipementiers et autres personnes exerçant dans le milieu des Tic.
Quant au ministre de l’Education nationale, Kandia Camara, elle s’est réjouie que les Tic soient au cœur de l’enseignement et devenues la 14ème discipline à l’école. En outre, elle a fait le rappel de tout ce que son ministère a fait en matière de Tic notamment ‘’e-campus’’, ‘’les salles multimédia dans les écoles’’, ‘’la création d’une direction des Tic dans son ministère’’. Elle a traduit toute sa reconnaissance aux organisateurs de Africa web festival pour cette initiative qui s’inscrit au cœur de l’Education.
Pour Mariam Sy Diawara, président-fondatrice de Africa web festival, cet événement est une plateforme d’incubateur de talents, d’idées où les demandeurs d’emplois et les chefs d’entreprises pourront se rencontrer pour échanger. C’est pourquoi, elle a plaidé que Africa web festival soit vu par le gouvernement comme un événement d’utilité publique. Elle a tenu à mentionner que Africa web festival a été rêvé et aujourd’hui, il est à sa troisième édition et vole de succès en succès. La présidente-fondatrice a rappelé qu’à cette édition, il y aura des rencontres B to B entre exposants et public, notamment les jeunes (étudiants, élèves et autres). Visiblement heureuse, elle a déclaré que Africa web festival est devenu un événement majeur du continent africain. Elle a traduit toute sa reconnaissance au gouvernement et à tous les partenaires pour la tenue du festival.
Au cours de cette édition, il y aura des experts et ingénieurs du numérique avec pour objectif d’échanger, achetez vendre et faire du lobbyng sur les enjeux du numérique en Afrique.

M.Ouattara

abidjan.net