Home Accueil Un village de Tabou attaqué par des hommes armés

Un village de Tabou attaqué par des hommes armés

117

Des hommes en armes ont attaqué dans la nuit de lundi à mardi un village du département de Tabou, situé près de la frontière du Libéria, « Néro-village « , a appris l’AIP de source sécuritaire.

L’attaque « vite repoussée » par les éléments des forces de défense et de sécurité présents sur place est survenue autour de 02 heures du matin, selon le commandant de la brigade de Gendarmerie de Tabou, l’adjudant-chef Fofana Inza. « Nos hommes s’attellent maintenant à faire le ratissage » a-t-il  rassuré, se gardant d’évoquer un bilan.

Des renforts ont été envoyés à « Néro-village » situé en bordure du fleuve Cavally qui sert de frontière naturelle entre la Côte d’Ivoire et le Libéria, a ajouté l’adjudant-chef Fofana Inza.

Source: AIP
_____________

Attaque de Néro-village, le préfet de Tabou annonce la fin du ratissage

Le préfet du département de Tabou, Yacouba Doumbia, a annoncé mardi à l’AIP, la fin du ratissage, après l’attaque rebelle de Néro -village qui, selon lui, a fait un blessé léger chez les forces de sécurité ivoirienne.

« Ces individus non identifiés se sont attaqués au poste avancé de Néro-village, mais la riposte des agents des forces de l’ordre a été énergique et les assaillants ont aussitôt pris la fuite. On ne sait pas d’où ces bandits sont sortis mais il faut souligner que cette fois, nos forces de l’ordre ne se sont pas fait surprendre. Elles ont eu une réaction salutaire et sont à féliciter. C’est un seul élément qui a été blessé légèrement au bras « , a affirmé M. Doumbia ajoutant que « des renforts sont envoyés sur place à Néro-village et toute la frontière avec le Libéria qui est actuellement bouclée par le groupement tactique interarmes 2″ et le Bataillon de sécurisation de l’ouest (BSO).

Le préfet s’est en outre réjoui de la réaction des populations de Tabou qui, après le long week-end de Pâques, ont repris le travail en ne se laissant nullement influencer par cette autre attaque de leur région, « démontrant ainsi le ras-le-bol général. »

Mardi, aux environs de 02h du matin, des individus armés ont tiré sur les forces de l’ordre positionnées à Néro-village, localité située au bord du fleuve « Cavally « , frontière naturelle entre la Côte d’ivoire et le Libéria. Une panique générale s’est emparée de la population villageoise. Les assaillants ont pris la fuite et la plupart d’entre eux auraient traversé la frontière.

Source: AIP

Eburnie News

Commentaires Facebook