Home Accueil Un conflit entre Peuhls-Lobis à Bouna fait au moins 3 morts

Un conflit entre Peuhls-Lobis à Bouna fait au moins 3 morts

285

Affrontement inter-communautaire à Bouna

Bouna, Suite à de fréquents saccages de plantations des populations lobi par des bœufs appartenant à des bouviers peuhl à Bouna, un affrontement entre ces deux communautés a occasionné l’incendie de quelque 36 cases appartenant à des peulh, des biens saccagés, plusieurs champs de vivriers des agriculteurs lobi détruits et une vingtaine de bœufs introuvables.

Selon des témoins, ces affrontements sont partis de Panzarani, village situé à une quinzaine de Bouna sur l’axe Bouna-Doropo, où des jeunes remontés contre l’indifférence des peulhs dont les bœufs commettent des dégâts au quotidien dans leurs champs, ont mis le feu le 12 mars à leurs huttes et ont exigé leur départ.

Quelques jours après cet incident, les mêmes griefs des agriculteurs Lobi à l’endroit des peuhls ont été exprimés dans d’autres localités du département de Bouna avec pour conséquence la destruction de huttes et de biens.

Le préfet de la région du Bounkani (Nord-est), préfet du département de Bouna, Tuo Fozié a convoqué les communautés belligérantes aux fins de décrisper la situation leur demandant d’observer une trêve durant laquelle il sillonnera les zones sinistrées pour y rencontrer les populations.

Source: AIP

________

Au moins 3 morts dans des affrontements communautaires au nord du pays

Des affrontements qui ont pré valu ces derniers jours entre deux communautés à Tiamétolo (nord, département de Kong) ont fait au moins trois morts et plusieurs blessés, a appris Xinhua jeudi de source sécuritaire.

L’agression sur une membre de la communauté Lobi a engendré des représailles sur la communauté Peuhl et dégénéré en violents affrontements.

La bataille rangée entre les communautés Peuhl et Lobi s’est amplifiée après que chacun des groupes eut reçu un renfort.

Au cours de la rixe généralisée, les deux groupes se sont affrontés à coups de machettes et d’armes à feu, occasionnant des décès et des blessés.

Les autorités administratives et sécuritaires de la région sont intervenues pour rétablir l’ordre.

Sous leur houlette, un détachement des forces de sécurité s’est déployé dans la localité, ce qui a permis le retour au calme.

Les agressions, les bagarres individuelles et la question fonci ère sont de manière récurrente source de conflits parfois meurtriers dans le pays.

Des affrontements communautaires ont été enregistrés ces derniers mois dans plusieurs zones du pays dont Angovia (centre- ouest, département de Bouaflé), Yamoussoukro (centre), Bouaké (centre), et Bloléquin (ouest).

Sourc: French.china.org.cn

 

 

 

Eburnie News

Commentaires Facebook