Home Accueil Michel Amani N’Guessan lâche Affi N’guessan parce qu’il le trouve orgueilleux

Michel Amani N’Guessan lâche Affi N’guessan parce qu’il le trouve orgueilleux

550
SHARE

Le feu qui couvait entre les deux hommes depuis plusieurs mois a fini par détruire le petit tissu d’entente qui existait. En effet, Michel Amani N’Guessan, le vice-président de Pascal Affi N’Guessan jusqu’à hier mercredi 22 février 2017, a décidé de prendre ses distances avec l’ancien président du FPI, qui malgré sa radiation, continue de se prévaloir de ce titre.

La décision de “divorce” entre les deux hommes a été annoncée dans un communiqué signé par Agnès Monnet, qui fait office de Secrétaire générale du FPI tendance Affi N’guessan.

Selon le communiqué, Michel Amani N’Guessan a pris la décision de démissionner des organes dirigés par Pascal Affi N’Guessan suite à «une analyse personnelle de la situation de crise que vit le FPI depuis plus de trois années». La décision de Amani N’Guessan serait motivée par le fait qu’il souhaiterait garder une attitude de neutralité le mettant à équidistance entre les deux tendances du FPI pour les amener à l’unité.

Cependant, précise le communiqué, Amani N’Guessan reste au FPI où il conserve le statut de militant de base. Le communiqué précise par ailleurs que Michel Amani N’Guessan a fait part de sa décision à Pascal Affi N’Guessan, lors d’une audience entre les deux hommes le mercredi 22 février 2017, à la résidence de Affi N’Guessan sise à Cocody Riviera 3. La rencontre a eu lieu en présence de Gossio Marcel, Komoé Augustin, Christine Konan et Gnepa Barthelemy.

Amani N’Guessan accuse Affi N’guessan d’être orgeuilleux

La décision de Michel Amani N’Guessan de tourner le dos au camp Affi N’guessan est la conséquence de désaccrds multiples qui sont apparus entre les deux hommes depuis le début de la crise qui s’est installée au sein du parti du président Gbagbo. Amani N’Guessan a révélé ces désaccords lors d’une interview qu’il a accordée à nos confrères de afrikipresse.fr en Mai 2016.

Ici, l’ex-ministre du président Laurent Gbagbo avait révélé qu’il n’était pas d’accord que le FPI dirigé par Affi N’Guessan ait tenu un séminaire sur la réforme constitutionnelle que Alassane Dramane Ouattara avait projetée de faire. Pour marquer ce désaccord, Amani N’Guessan avait boycotté ce séminaire.

«Le dernier séminaire sur la réforme constitutionnelle qui a eu lieu par exemple, j’ai trouvé que c’était inopportune…. D’ailleurs, je n’y ai pas participé», avait déclaré le minister Amani N’Guessan.

Lorsqu’à la suite des résultats catastrophiques enrégistrés par ses candidats lors des législatives de 2016, Affi N’guessan a déclaré qu’il n’a plus rien à avoir avec le camp Sangaré, le ministre Amani N’Guessan a retorqué, sur un air agacé aux confrères de connectionivoirienne.net: «c’est Affi qui a dit ça. Mais Affi N’guessan n’est pas le FPI ! Il y a le FPI et il y a les individus. Donc j’ai encore foi en l’unité au sein du Fpi». Irrité par les déclarations désastreuses de Affi N’guessan, le ministre Amani N’Guessan a laissé entendre que ce dernier est trop orgueilleux.

«Quand Affi dit ça, c’est l’expression d’un orgueil. Ici, il s’agit de l’avenir du FPI, de l’avenir de la Côte d’Ivoire. Il ne faut pas être prétentieux en pensant détenir le destin du FPI tout seul», a lancé le ministre Amani N’Guessan.

Pour l’ancien ministre du président Gbagbo, les résultats catastrophiques enrégistrés lors des législative de décembre 2016 sont la conséquence de la divison au sein du FPI. Il précise que tant que le FPI restera divisé, il ne faut pas s’attendre à grande chose.

«Parce que nous avons vu la participation à la présidentielle, nous avons vu le référendum. Quel est le résultat ? Le constat est désolant….. Il ne s’agit pas de s’appeler Gossio. C’est le parti qui vous fait. Ce n’est pas vous ! C’est le Front populaire ivoirien qui nous fait et qui fait que nous sommes importants. Le jour où il nous enlève son onction, on ne sera rien», a-t-il indiqué.

Le ministre Amani N’Guessan a d’ailleurs donné les prémices de la décision qu’il vient de prendre lors de l’entretien qu’il a eu avec nos confrères de connectionivoirienne.net:

«Tant que nous resterons divisés je ne participerai à aucun combat. Pour le moment, je mets un point d’honneur à me battre pour que le FPI retrouve son unité».

Rappelons que selon le communiqué signé par Agnès Monnet, Pascal Affi N’Guessan a salué le courage et la démarche d’Amani N’Guessan et pris acte de sa décision. Le communiqué precise par ailleurs que la decision du minstre Amani N’Guessan est la conséquence de l’échec des différentes tentatives de réconciliation au sein du parti.

Eburnienews.net


Source : Eburnie News

Eburnie News