Home Sports VIIIèmes jeux de la Francophonie : Akwaba les francophones, Treichville prêt pour...

VIIIèmes jeux de la Francophonie : Akwaba les francophones, Treichville prêt pour un succès populaire

40
SHARE

Moyens financiers dégagés par le Conseil municipal, mobilisation des populations, sites, programme alléchant du Comité communal, restauration,… Devant toutes ces dispositions, il n’y a pas de doute, que Treichville est fin prêt pour le succès des VIIIèmes jeux de la Francophonie. Voyagez, à cet effet, à 20 jours de l’évènement, avec votre Mensuel, au cœur d’une Commune parée aux couleurs festives
30 millions dégagés par le Conseil municipal
Au cœur de l’évènement sportif, qui se déroulera en grande partie dans sa Commune, le Conseil municipal de Treichville, avec à sa tête le Ministre des Sports et des Loisirs, François Albert Amichia, Premier Magistrat de la Cité cosmopolite, n’a pas ménagé ses efforts en déboursant la bagatelle somme de trente (30) millions de FCFA. Ce montant a été mis à la disposition du Comité local des jeux de la Francophonie président par le Premier adjoint au Maire, Ahissi Agovi Jérôme, pour servir aux préparatifs et réceptions. Treichville, on le sait, abrite sur son sol trois (3) sites sur quatre (cf page suivante). Cette lourde tâche fait, dès lors, de notre chère Commune la pierre angulaire de la réussite de ces VIIIèmes Jeux. Il fallait des moyens financiers conséquents. Ce qu’a compris et fait le Conseil municipal. Une fois ce nerf de toutes les motivations rendu possible, il n’y a aucun doute, quant au succès populaire, que connaîtra cette fête à Treichville.
Un programme alléchant
Sauf quelques aménagements tactiques et techniques de dernière heure, le Comité communal de Treichville a, de son côté, élaboré un programme alléchant qui débutera le 21 juillet et prendra fin le 30 juillet 2017. Juste après la cérémonie d’ouverture des jeux, le jeudi 21 juillet, il est prévu, chaque jour, de 13 à 18heures, une caravane dénommée ‘‘les baladins des jeux’’. A l’occasion, un camion char circulera dans la Cité et animera les principales voies et places publiques avec des comédiens soutenus par d’autres artistes en musiques et danses. Le vendredi 22 juillet, Treichville ouvrira les portes du ‘‘village communal’’, qui verra des prestations musicales au rond-point de la rue 12. Il abritera un espace d’animation, des jeux d’enfants et d’adultes de 9 à 12 heures. Espace gastronomique avec des stands d’expositions d’objets d’arts de Treichville d’hier à aujourd’hui, tout le monde s’y retrouvera tous les soirs de 16 à 22heures. Suivra le samedi 23 juillet la compétition Treichville culture-musique tradi-moderne. Le jour suivant sera consacré à la balade lagunaire et à la lutte traditionnelle. Perçus au niveau touristique comme un vecteur de communication et de promotion par les membres du Comité communal, les jeux seront pour eux l’occasion d’offrir des randonnées pédestres et visites guidées au musée des costumes. Le lundi 25 juillet aura lieu la journée de la danse traditionnelle aux couleurs des différentes communautés résidant dans la Cité. La place de l’enfant sera, aussi, à l’ordre du jour. Précisément le mardi 26 au cours d’une journée de l’enfant. De l’enfant à la mère, le palier est vite franchi. Aussi, la journée du mercredi 27 sera-t-elle réservée à la femme, aux femmes de tous les horizons. Des activités sportives et des randonnées pédestres meubleront la journée du jeudi 28 juillet. Et ce n’est pas tout. De façon inédite, le Comité communal prévoit des musiques urbaines à la sauce purement n’zassa. Ce qui veut signifier, que le vendredi 29 juillet verra de nombreux artistes rivaliser dans la Commune. Ce sera une véritable virée nocturne avant la cérémonie nationale de clôture le samedi 30 juillet 2017.Tout ce programme sera soutenu par des animations commerciales, voire une foire commerciale à la rue 12. Les magasins connaîtront des animations inhabituelles et afficheront leurs marques et produits aux côtés de celles des grandes distributions. L’objectif principal de ces dispositions séduisantes est de susciter l’adhésion et l’animation populaires autour des Jeux dans la Commune.
Treichville est prêt
Outre les moyens financiers dégagés par le Conseil municipal et le programme séduisant, deux grandes raisons nous amènent à dire vivement, que Treichville est prêt et paré pour un succès populaire des Jeux. Dans un premier temps, la Commune ne présente aucun risque sanitaire ou épidémiologique. Mieux, il est prévu un programme de dépistage et de sensibilisation relatif à certaines pandémies.Dans un second temps, la sécurité sera de mise à travers une règlementation de la circulation. En outre, une surveillance accrue sera de mise avec des patrouilles régulières de jour comme de nuit, qui effectueront, si besoin, des fouilles. « Nous sommes fin prêts pour le top départ et un succès populaire en ce qui concerne la Commune de Treichville avec à sa tête le Ministre François Albert Amichia, Maire de la Cité n’zassa. Il nous a été demandé de parrainer des pays comme le Canada (Québec), Sénégal, Qatar, Maroc, la Mozambique. Nous avons déjà rencontré les Ambassades, les autorités de ces pays, et nous sommes en phase avec les présidents de leurs communautés locales pour harmoniser les différentes dispositions. Treichville restera fortement mobilisé dans les rues, les espaces publics et autour des pays parrainés jusqu’à la fin des jeux. Nous aurons à la Médiathèque à partir du mardi 27 juin 2017 une émission de sensibilisation avec les jeunes qui échangeront avec les auditeurs en direct à Radio-Treichville », a confié Cissé Ibrahim, mobilisateur du Comité communal, le vendredi 23 juin 2017.
Des restaurants et hôtels somptueux
Réputé pour son melting-pot relatif à une présence de communautés étrangères sur son sol, Treichville est aussi connu et reconnu pour ses restaurants et hôtels somptueux. De Soukalo El bar vida sis au boulevard Valery Giscard d’Estaing (non loin du Palais des Sports, un des sites des jeux), au maquis Notre Dame, Aboussouan, Akwaba, Trois Cocomas, en passant par Treich-Hôtel, le réceptif hôtelier de la Commune est des plus accueillant avec des mets répondant aux besoins de la clientèle. Pour l’évènement, Soukalo El bar vida recevra les VIP de certaines délégations et au moins 300 athlètes par jour. De très bons repas avec des menus variés émanant des spécialités africaines et européennes y seront servis. D’autres mets s’y ajouteront selon les exigences des délégations du moment. Les différents participants, qui fréquenteront le restaurant Soukalo à midi seront, donc, satisfaits tant au niveau des entrées, plats de résistance que des desserts. Un décor de fête attend les athlètes et d’autres personnes. Nous le confirmons suite à notre passage du mercredi 21 juin 2017, qui nous a permis de constater les dispositions prises pour des accueils de grands momentsréservés aux clients émérites. Des travaux de rénovations sont prévus pour habiller les lieux aux couleurs des jeux. « Nous entendons vendre l’image de Treichville et accompagner la Côte d’Ivoire à travers les Jeux de la Francophonie. Ce ne sera, donc, pas le même décor à l’intérieur comme à l’extérieur parce que beaucoup de choses auront changé d’ici là. Nous disposons d’un personnel dynamique à même de satisfaire tous les clients, d’où qu’ils viendront » a précisé un élément du personnel déterminé. « Tous les jours, il y aura de copieux petits déjeuners et diners. La cérise sur le gâteau au Soukalo sera le Grand buffet d’Abidjan, dont se régaleront les clients. Ce sera le grand produit, qu’entend lancer le restaurant pour embaumer toute la ville d’Abidjan pendant et après les jeux », a-t-il ajouté. Même son de cloche dans les autres restaurants et lieux d’hébergement.
Ce que gagne Treichville
D’ici peu, les différents pays participants et leurs populations feront de la Cité n’zassa un point touristique, un lieu de rendez-vous mondial. Ce qui veut dire, que la Commune connaîtra un déferlement humain à nul autre pareil, qui constituera une clientèle pour les transporteurs, restaurateurs, magasiniers et tous vendeurs. Ce sera le temps de la grande consommation et donc des grandes recettes. A côté, Treichville aura été doté de grands sites sportifs et culturels, qui attireront du monde avant, pendant et après les jeux. Tous les travaux effectués au Parc à bois, Rond-point de la rue 12 et au Palais des sports en font des lieux, qui confèrent fière allure à la Commune. Il en est de même, pour les grands travaux d’aménagements effectués dans des quartiers. Notamment du côté du marché Belleville où l’espace occupé par les vendeurs de friperies est aujourd’hui admirable suite à une transformation du site en parkings pour les jeux par le District Autonome d’Abidjan. Celui-ci a mené, outre mesure, des travaux de réfection de l’avenue 26 et de la rue 47 à partir du Collège Moderne Autoroute pour le bonheur des riverains et élèves.Leurs états défectueux n’est plus qu’un souvenir. Au-delà des jeux, les bénéficiaires de ces réalisations sont bien Treichville et ses populations. Devant ces acquis et la fièvre populaire qui monte déjà dans la Cité, on ne peut que dire, au nom du Maire François Albert, Premier homme de la Commune : «Akwaba aux francophones et que la fête soit vraiment fête dans la Cité ».
ALLBERT ABALE

Source : abidjan.net