Home Sports Les Pays-Bas ont fait exploser la Côte d’Ivoire

Les Pays-Bas ont fait exploser la Côte d’Ivoire

119
SHARE

Les Pays-Bas ont écrasé la Côte d'Ivoire (5-0) dimanche à Rotterdam, dans la foulée de leur succès face au Maroc (1-2). Pour les Néerlandais, c'est le signal d'un regain de forme avant le rendez-vous capital face au Luxembourg. Pour Marc Wimots, c'est une première douloureuse sur le banc ivoirien.

Il n'y a pas eu photo. Les Pays-Bas, mal embarqués dans leur quête d'une qualification pour le Mondial 2018, se sont redonnés confiance en écrasant une faible équipe de Côte d'Ivoire (5-0), dimanche soir à Rotterdam. Cinq jours après un succès au Maroc (1-2), les Oranje auront donc retrouvé un peu de moral avant un match face au Luxembourg (vendredi) qu'ils doivent impérativement gagner pour conserver une chance de se rendre en Russie dans un an.

Les Pays-Bas (7 points) pointent en 4e position de leur groupe qualificatif dominé par la France (13 points) devant la Suède (10 points). Ces deux équipes se rencontrent cette semaine. "Il faut prier pour que la France batte les Scandinaves. Si nous battons le Luxembourg alors nous pourrons encore envisager de décrocher cette deuxième place synonyme de barrage", espère le capitaine Arjen Robben.

Les Néerlandais, coachés par l'adjoint Fred Grim avant l'intronisation officielle de Dick Advocaat mardi, n'ont guère éprouvé de difficultés à s'imposer face aux Eléphants. Les Ivoiriens ont souvent été incapables de conserver le ballon. Quant à leur défense: une passoire. A deux reprises, les hommes du nouveau sélectionneur Marc Wilmots se sont fait piéger sur corner. Deux manques de marquage flagrants qui ont permis à Joël Veltman de scorer à deux reprises (13e, 36e). Entre ces deux buts, Arjen Robben avait converti un penalty (32e) suite à une faute du gardien Badra Sangare sur Vincent Janssen.

Aurier échappe au naufrage

Le but de Davy Klaasssen (70e), isolé par Robben au milieu d'une arrière-garde statique, aura confirmé les lacunes défensives de l'équipe africaine. Et le calvaire des visiteurs n'était pas terminé puisque Vincent Janssen faisait trembler les filets une dernière fois (75e). Advocaat, qui prendra pour la troisième fois la tête des Pays-Bas, retrouvera mardi à l'entraînement des joueurs au sourire quelque peu retrouvé.

Côté ivoirien, l'entraîneur belge Marc Wilmots aura lui constaté que son travail de reconstruction sera tout sauf facile, même si les Ivoiriens sont en position favorable dans leur groupe qualificatif. La page de la génération dorée (des Drogba, Zokora, Copa et autre Touré) est définitivement tournée. Le Parisien Serge Aurier s'érige déjà en nouveau leader de la formation de Wilmots. Techniquement et physiquement au-dessus du lot, désigné capitaine et n'hésitant pas à donner ses ordres, il fut quasiment le seul à échapper à un naufrage qui pourrait laisser des traces.


Source : Africatime CI