Côte d’Ivoire: dépressif, suicidaire, Emmanuel Eboué va mal

Côte d’Ivoire: dépressif, suicidaire, Emmanuel Eboué va mal

27758
SHARE

Interdit de football par la Fifa pour une durée d’un an, Emmanuel Eboué a confié au Telegraph qu’il traverse des moments très difficiles. L’ex-international ivoirien a même des pensées suicidaires depuis peu. Sans sa famille, l’Eléphant aurait peut-être déjà commis l’irréparable.

A 32 ans, Emmanuel Eboué n’a pas raccroché les crampons. Mais cela fait quelques temps qu’on ne voit plus le défenseur sur un terrain. La dernière fois, c’était en 2015, quand le footballeur ivoirien portait encore le maillot des Turcs de Galatasaray. Depuis, Eboué vit une descente aux enfers. « Quand mes proches voient mon visage, ils peuvent dire que je ne suis pas heureux. C’est la pire période de ma carrière, un très mauvais moment », a-t-il confié au quotidien britannique The Telegraph.

Privé de foot

L’ancien joueur d’Arsenal (2004-2011) ne peut plus jouer au football. La Fifa l’a suspendu pour un an. L’instance a tranché en faveur de Sébastien Boisseau, l’ex agent d’Eboué, avec lequel l’Eléphant est en conflit. Emmanuel Eboué doit environ 1,1 million d’euros à Boisseau, dans le cadre de son transfert des Gunners vers Galatasaray en 2011. Sans club en juillet 2015, l’Ivoirien pensait rebondir en mars dernier quand Sunderland l’a engagé. Mais l’aventure ne durera que 22 jours – et aucun match disputé –, la Fifa ayant sévi. Les Black Cats ont alors rompu le contrat du joueur interdit de ballon rond.

Depuis, Emmanuel Eboué s’entraîne de son côté pour garder la forme, dans l’espoir de rejouer un jour. Mais le quotidien est pesant. Conduire son fils Mathis à l’académie de football d’Arsenal est une épreuve, car quand on le reconnaît, on le questionne sur son avenir dans le ballon rond. « Je dois alors expliquer ma situation. Ça me déprime encore plus », explique l’ancien Gunner.

« Ma famille me permet de rester fort »

A sa carrière professionnelle mise entre parenthèse se sont ajoutés des drames personnels récents. En octobre, Emmanuel Eboué a eu la douleur de perdre coup sur coup deux proches. C’est d’abord son grand-père Amadou Bertin, l’homme qui l’éleva, qui fut emporté par un cancer. Puis, son frère N’Dri Serge est décédé dans un accident de moto. Dans ces instants tragiques, le footballeur a pu compter sur son épouse Aurélie et leurs trois enfants Clara, Maéva et Mathis.

De sa famille, le défenseur en parle encore au moment d’évoquer les idées noires qui le hantent depuis peu. Il y a des jours où ne serait-ce que sortir de son lit lui est impossible. « Un jour, j’ai voulu me suicider. Ma famille me permet de rester fort. C’est à eux que je dois penser, mais si j’étais seul, je m’inquiète de ce que j’aurais pu me faire », confie Emmanuel Eboué. Dans ces moments où il s’enferme pendant plusieurs jours dans sa chambre en ruminant ses démons, lire la Bible lui apporte un peu de réconfort.


Africatime CI

Commentaires

commentaires