Home Sports CAN 2017/Hervé Renard, sélectionneur du Maroc : « Notre objectif déjouer la...

CAN 2017/Hervé Renard, sélectionneur du Maroc : « Notre objectif déjouer la plupart des pronostics, qui donnent favori la Côte d’Ivoire pour pouvoir rejoindre les ¼ de finale »

293
SHARE

L’ex-sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire et actuellement sélectioneur de l’équipe du Maroc, Hervé Renard a animé lundi à Oyem la traditionnelle conférence de presse d’avant match, en prélude au match de qualification pour ¼ de finale qui opposera mardi 24 janvier les lions de l’Atlas aux Eléphants de Côte d’Ivoire.

Selon Hervé Renard, avec qui les Eléphants ont remporté la précédente CAN, la bande à Michel Dussuyer « part avec les faveurs des pronostics ». Cependant il compte avec ses joueurs « déjouer » ces pronostics pour « pouvoir rejoindre les ¼ de finale ». Qui reste un objectif, a affirmé le sélectionneur des Lions de l’Atlas. Outre le choix tactique qui sera mis en place face à la Côte d’Ivoire, le plus important pour ses hommes selon Hervé, est d’être prêts mentalement, car la Côte d’Ivoire en plus d’être détentrice du trophée, reste une équipe « constellée » de talents.

« Je pense que sur le plan mental on va très bien. On n’était pas trop affecté après la défaite contre le Congo, car le contenu réalisé était bon. Cela nous a donné certaines réponses à certaines questions qu’on n’avait pas. Après la défaite on a rectifié certaines choses. On a été plus efficace contre le Togo et il faut progresser encore car c’est très important dans une compétition comme la CAN », a expliqué le sélectionneur des Lions de l’Atlas. Pour Hervé Renard, « il faut partir en crescendo, parti doucement et terminer en force. Car il ne sert à rien d’aller très fort et ne pas terminer ».

Sur les chances de qualification de la Côte d’Ivoire, l’ex-sélectionneur des Eléphants pense qu’elles sont réelles. « Si je veux passer un message , je dirai qu’il ne faut pas trop s’inquiéter pour les Ivoiriens, par contre c’est nous qui devrions être présents et plus que présents, car c’est la clé du match. Si on n’est pas parfait tactiquement et pas assez bon, ce match sera compliqué et c’est nous qui la rendront compliqué mais pas la Côte d’Ivoire », a conclu Hervé Renard.

Atapointe, envoyé spécial à Oyem

Source : abidjan.net

abidjan.net