Can 2017 / Rééditer l’exploit de 2015: Eléphants, cela est possible

Can 2017 / Rééditer l’exploit de 2015: Eléphants, cela est possible

90
SHARE

Comme en 2015, les Eléphants de Côte d’Ivoire ouvrent le bal de l’année sportive avec la Can 2017 au Gabon. Si en 2015, Yaya Touré et les siens se rendaient en Guinée Equatoriale dans la plus grande discrétion, sans tambours ni trompette, en 2017, les choses sont tout autre. Les Eléphants se rendent au Gabon, cette fois-ci, avec le statut de champions d’Afrique. C’est donc dire que tous les projecteurs seront braqués sur Michel Dussuyer et son groupe. Un groupe profondément remanié avec la retraite des cadors. L’absence des frères Touré (Kolo et Yaya), de Barry Copa, le héros de Bata, et aussi Gervinho, absent pour blessure. Malgré ces absences, les Eléphants, comme en 2015, partent avec la même détermination. Tout Comme Hervé Renard, Michel Dussuyer, cet autre technicien français, rêve le sacre continental avec les Eléphants. Le successeur d’Hervé Renard n’a, certes, pas les joueurs à la dimension de Yaya Touré dont la vista et l’expérience peuvent permettre de décanter une situation. Mais Michel Dussuyer a des joueurs de devoir dont la hargne de vaincre peut être utile. Le nouveau capitaine des Eléphants, Serey Dié, est bien le symbole de ce type de guerrier qui ne résigne jamais face à l’adversaire. Il y a aussi ces jeunes talentueux qui piaffent d’envie de prouver. Wilfried Zaha, Pépé Nicolas, Sio Giovanni, Koné Lamine, Bakayogo Mamadou, Franck Kessié, Kodjan Jonathan qui découvrent, pour la première fois, la Can. Tout comme en 2015, les Eléphants ont une équipe dont la force est sa cohésion. Déjà avec Michel Dussuyer, ils sont mis dans une position d’invincibilité en une dizaine de rencontres et se sont payé le luxe de contraindre la France, vice-championne d’Europe, au nul. Des atouts qu’il ne faut donc pas minimiser. Les Eléphants ont les armes nécessaires pour défendre leur titre et pourquoi ne pas rééditer l’exploit de 2015. Oui, cela est possible. Ce sera comme en 2015, le plus cadeau aux Ivoiriens ;

DE BOUAFFO

abidjan.net

Commentaires

commentaires