CAN-2017 – Gervinho, Bolasie, Belhanda ou Boufal, les grands absents

CAN-2017 – Gervinho, Bolasie, Belhanda ou Boufal, les grands absents

162
SHARE

Sans ses grands acteurs, une compétition perd un peu de sa saveur: avec les blessures de l'Ivoirien Gervinho, tenant du titre, des Marocains Younès Belhanda et Sofiane Boufal ou encore du Congolais Yannick Bolasie, la CAN-2017 ne va pas déroger à la règle, même si les stars y restent nombreuses.

. Gervinho, Côte d'Ivoire

Aussi forte que les larmes du Ghanéen André Ayew, défait en finale de la CAN-2015 après une interminable séance de tirs aux buts, l'image de Gervinho tournant le dos au but et rongé par le stress sur son siège à l'écart de ses coéquipiers, a fait le tour du monde. L'édition 2017 (14 janvier - 5 février) au Gabon n'aura pas l'occasion de le revoir. Le N.10 des Elephants, amené à succéder à Yaya Touré pour le capitanat, s'est blessé au ligament d'un genou en octobre dernier avec son club chinois de Hebei Fortune. Avec Max-Alain Gradel, Salomon Kalou ou encore le néo-international Wilfried Zaha, les Ivoiriens ont des solutions crédibles à son poste.

. Yannick Bolasie, RD Congo

L'impact du forfait de Bolasie sera sans doute plus fort pour la RD Congo, adversaire de la Côte d'Ivoire en phase de poules. Les Congolais, 3e lors de l'édition précédente, devront tout simplement faire sans leur joueur majeur. L'ailier de 27 ans, capable de créer des différences à lui seul balle au pied, s'est gravement blessé aux ligaments d'un genou avec Everton début décembre. Cédric Bakambu ou Dieumerci Mbokani devront faire oublier son absence.

. Younès Belhanda et Sofiane Boufal, Maroc

Ils devaient tous les deux mener le jeu des "Lions de l'Atlas" et le pire est arrivé. Le premier n'avait plus que quelques minutes à tenir avant de clore une magnifique première partie de saison avec Nice. Mais le match à Bordeaux juste avant la trêve a viré au cauchemar avec une exclusion et surtout une fracture à un orteil. Le second, sélectionné dans la liste initiale des 23 d'Hervé Renard, a laissé planer le doute jusqu'au bout mais a été contraint de jeter l'éponge. Un gros coup dur pour les "Lions de l'Atlas" qui doivent faire sans d'Oussama Tannane et Noureddine Amrabat dans le même secteur de jeu.

. Ryad Boudebouz, Algérie

Il n'était pas aussi attendu que l'autre "Riyad" (Mahrez), mais Boudebouz, fort de son remarquable début de saison avec Montpellier, avait une belle carte à jouer avec l'Algérie. Car si les Fennecs sont bien pourvus dans ce secteur de jeu avec Yacine Brahimi ou Rachid Ghezzal, l'état de forme de l'ancien sochalien (7 buts en 16 matches) n'aurait pas été de trop. Touché au ménisque du genou droit début décembre lors de la défaite à Lille (2-1), le meneur de jeu de 26 ans (24 sélections) a dû renoncer.

. Diafra Sakho, Sénégal

L'international sénégalais de West Ham Diafra Sakho, régulièrement blessé depuis le début de la saison, a subi une opération au dos qui le tiendra éloigné des terrains "de six à huit semaines" selon son entraîneur Slaven Bilic. Avec Moussa Sow, Famara Diedhiou ou encore Diao Baldé Keïta, les "Lions de la Terranga" ont toutefois de la ressource en attaque.


Africatime CI

Commentaires

commentaires