Zone touristique prioritaire: Roger Kacou veut mettre de l’ordre à Assinie

Zone touristique prioritaire: Roger Kacou veut mettre de l’ordre à Assinie

65
SHARE

Ce mardi 27 décembre 2016, en son cabinet d’Abidjan-Plateau, le ministre du Tourisme, Roger Kacou anime une conférence de presse, à partir de 15h30. Au menu de ce rendez-vous, la restitution des études du Plan cadastral de la zone touristique d’Assinie, menées depuis février 2015 par le Bureau national d’études techniques et de développement (Bnetd), commanditées par ses soins, pour traduire dans les faits, les engagements régaliens édictés depuis 1970 aux fins de conférer à la zone touristique un statut particulier. Engagements foulés au pied par la construction de demeures particulières, de réceptifs hôteliers et espaces touristiques, ou encore la montée en puissance de la vente et la cession de terrains à des potentiels investisseurs.

En effet, déclaré « zone d’intérêt touristique prioritaire et protégé conformément au décret numéro 70-530 du 02 septembre 1970 portant protection de la zone d’Assinie », ce site accueille, entre océan et lagune, à ce jour, plusieurs établissements de tourisme et de nombreuses résidences privées non autorisées.

Les litiges fonciers entre propriétaires coutumiers, autochtones, particuliers, opérateurs touristiques, ainsi que les transactions foncières illégales forment le lot quotidien des problèmes à résoudre à Assinie. C’est dans ce contexte que le ministère du Tourisme a initié avec l’appui du Bnetd l’étude d’élaboration du plan cadastral du site touristique d’Assinie dont le lancement officiel a eu lieu le jeudi 26 février 2015, à l’espace Climbié d’Assinie. Où le ministre du Tourisme, Roger Kacou avait exprimé sa détermination de mettre fin à l’anarchie tout en rassurant la population que le respect des règles dont le non-suivi ne lui incombe pas ne se fera pas à son tort: «L’État ne posera pas des actes de destructions au détriment du bien-être de la population. Rien ne sera fait sans son avis ».

abidjan.net

Commentaires

commentaires