Home Société Un rapport sur la situation du logement réalisé par la Banque mondiale...

Un rapport sur la situation du logement réalisé par la Banque mondiale disponible

25
SHARE

Abidjan - Le rapport sur la revue du secteur du bâtiment en Côte d’Ivoire, réalisé par la Banque mondiale avec l’appui du Gouvernement Ivoirien a été présenté jeudi au cours d’un séminaire de dissémination à Abidjan à l’Espace "Latrille Events" aux différents intervenants de ce domaine d’activité.

Cette rencontre avait pour objectif de diffuser les résultats de l’étude auprès des principaux acteurs du secteur et d’échanger plus largement sur les recommandations qui en découlent pour la redynamisation du secteur du bâtiment en Côte d’Ivoire.

Après la présentation du rapport, les échanges ont permis de mettre en cohérence les points de vue des différents acteurs, afin de disposer de recommandations consensuelles et partagées par tous les acteurs qui seront ensuite soumises à l’attention des pouvoirs publics.

Le séminaire a été également l’occasion pour tous les participants de s’approprier les résultats de l’étude réalisée pour une meilleure compréhension des enjeux et des contraintes affectant le marché de la construction en général et celui du logement en particulier.

Dans son discours d’ouverture, Koidou Constant, représentant le ministre de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme a précisé que la redynamisation du secteur du logement préoccupe au plus niveau le Gouvernement ivoirien. «En plus de la volonté politique, un accompagnement des partenaires financiers est utile», a-t-il plaidé.

Selon lui, la présente étude permettra au Gouvernement d’avoir des informations claires sur la question du logement en Côte d’Ivoire. Il a donc demandé aux participants de donner le meilleur d’eux-mêmes afin de permettre à l’Etat de disposer de données et informations fiables sur le secteur du logement.

Le Responsable des programmes de la Banque mondiale, Sunil Maithrani, a précisé que le présent séminaire revêt une importance particulière, car le secteur du bâtiment est un contributeur de premier ordre à la croissance et à la production de richesse. «Il permet aussi de soutenir le développement du secteur privé et de le mettre au service du développement des pays », a-t-il expliqué.

Il a rappelé que la construction de logement est restée très faible ces deux dernières décennies en Côte d’Ivoire, amenant le secteur à accumuler un déficit important sous la pression de la croissance urbaine. Les réflexions doivent permettre de combler le déficit et répondre à la demande toujours croissante.

«Construire à bas prix est une nécessité pour que tous les ivoiriens, et les résidents étrangers qui contribuent à l’économie du pays, puissent se loger. Or malgré les efforts du Gouvernement sur l’accès au foncier, les prix de construction actuels demeurent encore trop élevés pour une majorité de la population », a-t-il relevé.

Ce séminaire doit-être, a-t-il ajouté, "une plateforme efficace de dialogue et de concertation entre les différentes parties prenantes du secteur, public et privé, et qu’il contribuera à faire avancer la réflexion sur la participation du secteur du bâtiment aux efforts de construction du logement abordable", soulignant les opportunités d’emplois à toutes les catégories de personnes.

«Au-delà de la construction de logements, un autre enjeu fondamental sera la capacité du secteur du bâtiment à générer de la valeur ajoutée locale, développer des nouveaux métiers et créer des emplois durables, notamment pour les populations les plus vulnérables comme les jeunes. Les stratégies que vous aurez à envisager devront être mises en œuvre de façon à favoriser une prospérité inclusive, générant des bénéfices pour l’ensemble de la population », a suggéré Sunil Maithrani aux participants.

Le déficit de logements en Côte d’Ivoire est estimé à environ 500.000 et se creuse d’environ 40 à 50 000 unités par an, indique-t-on.

bsp/akn/kam

Source : abidjan.net