Home Société Troubles à l’école: Le Midd rassure les mamans indignées

Troubles à l’école: Le Midd rassure les mamans indignées

5896
SHARE

Le mouvement ’’Les mamans indignées’’, sur initiative de la Cndhci a été reçu par le Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (Midd), vendredi 24 février 2017, au siège de ce syndicat, à Marcory Hibiscus. Une cinquantaine de femmes, conduites par la présidente Assoa Honorine, ont parlé au Secrétaire général du Midd, Mesmin Comoé. « L’école est perturbée. Cela fait trois semaines que les enfants sont à la maison. On avait pensé que la grève était levée. Nous entreprenons cette démarche pour ne pas que nos enfants aient une année blanche », a affirmé Mme Assoa, appelant le Midd à « cesser carrément la grève ». Elles ont interpellé le Midd et Mesmin Comoé. « Regardez vos petits frères. Vous avez eu la chance de devenir ce que vous êtes aujourd’hui, pensez à l’avenir de ces enfants. Nous savons que vous avez le droit d’avoir de meilleures conditions de travail et de vie, mais n’oubliez pas le droit des enfants d’aller à l’école. Nous sommes fatiguées. Nous sommes des veuves, nous n’avons pas de maris, nous ne pouvons pas payer la scolarité des enfants et puis on va nous dire qu’il y a une année blanche. Évitons que nos enfants deviennent des microbes parce que s’ils ne vont pas à l’école, ils sont livrés à eux-mêmes. Levez carrément la grève. Vous pouvez continuer de discuter avec le gouvernement tout en ne bloquant pas l’école », a déclaré Mme Assoa. Le Secrétaire général du Midd, Mesmin Comoé, a salué la demarche des felmmes même si elle vient un peu tardivement. « Je vous félicite pour la démarche. C’est ce qu’il fallait faire avant de nous critiquer », a-t-il affirmé, expliquant la situation de l’école. Selon lui, c’est une situation qui dure depuis 2007. Et comme l’État est une continuité, le gouvernement actuel est indexé. « Il faut qu’on vous dise la vérité sur l’école ivoirienne. On va aller à l’école mercredi. Nous allons poursuivre le programme scolaire et dizscuter avec le gouvernement en vacances. Nous voulons la paix à l’école », a soutenu M. Comoé, laissant ’’les mamans indignées’’ repartir rassurées.

CK

Source : abidjan.net

abidjan.net