Situation sociopolitique : Les guides religieux saluent l’esprit de paix d’apaisement des...

Situation sociopolitique : Les guides religieux saluent l’esprit de paix d’apaisement des uns et des autres

70
SHARE

On le peut le dire sans se tromper que les différents messages des guides religieux ont atteint leur objectif. Ce lundi 30 janvier, la normalité a pris le dessus. Les fonctionnaires ont repris le chemin du travail, les élèves également contents d’être en classe.
La situation sociopolitique de la Côte d’Ivoire a profondément interpellé les guides religieux de toutes obédiences. En effet, après la déclaration du Cosim, des évêques, les protestants et évangélique, ce vendredi 27 janvier 2016 le conseil fédéral des Tidjanis en Côte d’Ivoire (Cofetci) et le centre de recherche d’étude et de développement de leadership en Afrique (credel) ont invité toutes les parties à la prière, à l’entente et à l’apaisement afin que la Côte d’Ivoire évite un nouveau chaos.
Cheick Cissé Adoulaye, Porte-parole du COFETCI : « (…) Nous guides religieux tidjanis, exprimons par la présente, notre admiration et encouragement au Président de la République dans son œuvre de développement et de modernisation de la Côte d’Ivoire. Nous manifestons également notre soutien à son Excellence pour son incommensurable patience, son sens de la mesure et de sagesse. Nous encourageons Monsieur le Président de la république dans son élan d’ouverture et de mansuétude à l’égard des travailleurs de Côte d’Ivoire.
Nous n’avons de cesse de l’accompagner de nos prières qui visent également à permettre à la Côte d’Ivoire d’enjamber cet autre obstacle sur la voie de son développement. Aux laborieux et dynamiques travailleurs, artisans du développement de la Côte d’Ivoire, nous guides religieux Tidjanis relevons la légitimité de leurs revendications dans la mesure où tout être humain aspire à un mieux-être. Toutefois la persistance de ce mouvement de grève peut compromettre durablement l’élan du développement économique et social de notre pays, œuvre de tous. Déjà, nous constatons des dérives qui se traduisent par des manifestations violentes de nombres de nos enfants qui perturbent les cours dans les établissements mettant en péril la validité de l’année académique. (…) nous guides religieux Tidjanis invitons avec insistance les braves serviteurs de l’Etat à la reprise du travail dans les meilleurs délais. Nous les exhortons à la poursuite de la négociation afin que les points de revendication n’ayant pas abouti puissent avoir à terme, solutions. Le COFETCI convie toutes les zawiyas de la Côte d’Ivoire à des séances de prières pour l’apaisement de cette situation. Que DIEU protège et bénisse la Côte d’Ivoire.
Par ailleurs, le prof Jean Baptiste Nielbien, ambassadeur de la paix et Président du Centre de Recherche d’Etude et de Développement de Leadership en Afrique (Credel) ’’ invite à la prière instante, à la réflexion et à la pondération pour nous éviter un nouveau chaos préjudiciable à toutes et à tous, nonobstant tous progrès déjà accomplis. Au grand des efforts déployés, pour la prise en compte et la satisfaction, dans la mesure du possible, des différentes revendications, nous voulons saluer les bonnes disposition, la bonne volonté de nos autorités, le Chef de l’Etat et le gouvernement, et les exhorter à poursuivre avec courage et abnégation la dynamique de la recherche du bien-être de nos populations. De la pondération, il en faut, pour permettre au dialogue, à la concertation de s’effectuer dans les meilleures conditions, dans le respect de l’autorité établie, gage de discipline et d’ordre, dans le respect des uns et des autres pour consolider le tissu social. Faisons tous nos efforts pour contribuer à la paix, à la concorde, à la reprise de nos activités et donnons ensemble à la réconciliation des cœurs sa chance, dans l’amour, la justice, l’équité, la considération de l’autre quelle que soit sa chapelle politique, quelle que soit son appartenance ethnique, quelle que soit sa religion. Que Dieu bénisse et protège la Côte d’Ivoire’’.

fn

Source : abidjan.net

abidjan.net

Commentaires

commentaires