Siandou Fofana, à propos de l’autoroute du Nord: « C’est un peu...

Siandou Fofana, à propos de l’autoroute du Nord: « C’est un peu plus de 19 milliards de FCFA qu’il faut réinvestir pour rattraper la partie abîmée »

47
SHARE

L’autoroute du Nord est en partie abîmée, notamment entre Toumodi et Yamoussoukro. A la faveur du séminaire-bilan du Fonds d’entretien routier (FER) qui s’est ouvert à Assinie, le mercredi 7 décembre 2016, Siandou Fofana, directeur général de cette structure a situé le cadre de cette rencontre : «Il est important de faire en sorte que l'entretien soit professionnalisé et rentre dans une démarche de contrat de performance, à savoir rechercher une qualité de service à travers les contrats pluriannuels à niveau de service, parce que le réseau est devenu vieillissant et nous constatons que nous apportons des solutions qui ne sont pas suffisamment conséquentes (…) Il nous revient de faire en sorte que les ressources soient suffisamment mobilisées pour le financement de la Banque de données routières (Bdr) qui existe grâce à l'Union européenne. Au cours de nos assises, nous devons nous appesantir sur les différents rapports que nous devons avoir entre différentes entités ayant le même objectif pour la prise en compte de la recherche appliquée (…) Nous avons levé autour de 35 milliards de Fcfa pour réhabiliter la première section de l'autoroute du Nord. Et le Fonds d'entretien routier (Fer) a apporté 5 milliards de Fcfa pour couvrir les besoins dans une première phase. Nous avons assisté à un dénivellement au niveau de cette autoroute qui devait être source de difficultés pour les usagers et parfois même d'accident. C'est un peu plus de 19 milliards de Fcfa qu'il faut réinvestir pour rattraper cette partie qui a été abîmée. Pour la mise au gabarit de cette voie, c'est-à-dire la mise aux normes de l'autoroute, il était important de faire ces travaux. Cela nous a coûté encore 9 milliards de Fcfa. Nous aboutissons à près de 50 milliards de Fcfa de travaux sur cette première section de l'autoroute, et aujourd'hui, il faut dégager l'autoroute parce qu'il y a trop d'encombrements aux alentours avec une forêt qui s'est créée. Nous avons pris la responsabilité de faire un investissement de près d'un milliard de Fcfa, pour dégager totalement l'autoroute». Le thème de ces assises est : «Entretien et développement des infrastructures routières en Côte d’Ivoire : quelle contribution du FER dans le financement du PND ?».

Olivier Dion

abidjan.net

Commentaires

commentaires