Sécurité aéroportuaire et routière: ce que le ministre Amadou Koné a dit...

Sécurité aéroportuaire et routière: ce que le ministre Amadou Koné a dit aux structures sous sa tutelle

69
SHARE

Le nouveau ministre des Transports fait de la sécurité dans tous les secteurs du transport en Côte d’Ivoire, l’une des priorités de son action au sein du gouvernement Amadou Gon Coulibaly. Amadou Koné expliqué ses attentes à ses collaborateurs, au cours de sa première visite de terrain, le lundi 16 janvier 2017, successivement à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny où il a échangé avec les responsables des entités qui s’occupent de la sécurité (ANAC, ASECNA, SODEXAM, police et gendarmerie), au Port autonome d’Abidjan et à l’Office de la sécurité routière (OSER). «J’ai la responsabilité de ces structures depuis quelques jours et celles que j’ai visité s’occupent de la sécurité et de la sûreté sur un certain nombre de plateformes. Il était important pour nous de commencer par ces structures, pour marquer que je tiens à ce que les populations circulent dans la tranquillité et la sécurité. Je voulais m’assurer que tout se passe bien», a assuré Amadou Koné. Le ministre des Transports a aussi eu droit à un état des lieux des différentes structures sous sa tutelle. Au niveau par exemple de l’Agence de la sécurité de la navigation aérienne (ASECNA), la question des balises pour l’éclairage de la piste d’atterrissage de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny a été évoquée par Henri-Joël Anzé, représentant le directeur général de cette agence. «Les difficultés que nous avions rencontrées ont été prises en charge au niveau de la direction générale. Il s’agit notamment de la mise à disposition, au plus tard le 28 janvier 2017, d’une balise de balisage autonome pour que nous n’ayons plus recours au balisage de la SODEXAM, du renouvellement du balisage en 2017 au lieu de 2018», a expliqué M. Anzé. Amadou Koné a donné des instructions pour que toutes les mesures annoncées soient effectives le plus rapidement possible. Au niveau de l’OSER, Amadou Koné a visité certaines installations, entre autres le simulateur de conduite d’un montant de 60 millions de FCFA et la salle de lecture radar. «Je souhaiterais que le secteur des transports contribue davantage à l’accroissement du Produit intérieur brut et nous allons travailler pour que toutes les conditions soient créées», a dit le ministre des Transports.

O. D

Source : abidjan.net

abidjan.net

Commentaires

commentaires