RTI: Prévue pour lundi et mardi, la grève des agents n’aura pas...

RTI: Prévue pour lundi et mardi, la grève des agents n’aura pas lieu

143
SHARE

C’est par un courrier daté du vendredi 27 janvier au terme d’une assemblée générale, que le mot d’ordre de suspension de la grève des agents de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti), a été annoncée. Co-signée par Kouadio Amonzame pour le Syninfo et Malick Yahouet pour l’intersyndicale, cette missive souligne que « la grève des agents de la Rti prévue pour les lundi 30 janvier et mardi 31 janvier est suspendue ».

Et de préciser que « la Direction générale et les syndicats poursuivent les négociations ». Bien plus, les secrétaires généraux du Syninfo et de l’Intersyndicale d’exhorter leurs camarades à « faire plus d’effort dans l’accomplissement des travaux quotidiens pour le bonheur de leurs clients que sont les auditeurs et les téléspectateurs ».

Une décision qui intervient dans un contexte marqué par un incident dont les causes ne sont pas encore élucidées mais qui a entrainé le courroux du directeur général de la Rti, Ahmadou Bakayoko. En effet, le journal télévisé de la soirée de Rti 1, le vendredi 27 janvier a débuté avec 12 minutes de retard. Il ressort que ce manquement est lié au fait que ceux commis à cette tâche étaient en assemblée générale syndicale.

Violons accordés
Sur le fond de la grogne des syndicats, il ressort que les 7 points de revendications qu’ils ont émis, sont en voie de satisfaction par la direction générale. En effet, concernant le premier point, celui des avancements, les décisions individuelles ont été distribuées à tous les membres du personnel concernés. Le paiement se fera fin janvier 2017. Au sujet de la délocalisation que les syndicats jugent budgétivore de certaines directions et du Conseil d’administration, il ressort que les bâtiments construits depuis les années 60 ne répondaient plus aux besoins avec l’accroissement et le développement des nouvelles activités. Dans le souci d’offrir des conditions de travail adéquates au personnel, il était impératif de délocaliser des services et structures de l’entreprise : la Régie publicitaire, le Conseil d’administration.

Source : abidjan.net

abidjan.net

Commentaires

commentaires