Rapport sur le développement humain en Afrique: Euphrasie Yao invite les femmes...

Rapport sur le développement humain en Afrique: Euphrasie Yao invite les femmes à prendre leurs responsabilités contre les injustices

17
SHARE

Le lancement national du rapport sur le développement humain 2016 qui a pour thème : « accélérer les progrès en faveur de l'égalité des genres et de l'autonomisation des femmes en Afrique » s'est déroulé le jeudi 8 décembre à Abidjan- plateau. A cette occasion, Euphrasie Yao, ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l'Enfant a invité les femmes à dénoncer les injustices dont elles sont victimes.

Soutenir l'adoption des réformes juridiques, de politiques et de programmes visant à promouvoir l'autonomisation des femmes, soutenir les capacités nationales pour promouvoir et accroître la participation et le leadership des femmes dans les prises de décisions au sein du foyer, de l’économie et soutenir les capacités à mettre en œuvre des approches multisectorielles destinées à atténuer les impacts des pratiques de santé et d'éducation discriminatoires à l’égard des femmes, et soutenir les femmes dans leur lutte pour l’acquisition des droits de propriété et de gestion des actifs économiques et environnementaux. Telles sont les actions que propose le rapport après examen des politiques et approches institutionnelles adoptées par les États africains, pour remédier aux inégalités entre les genres et accélérer l'autonomisation des femmes, en vue de la concrétisation de l’égalité des chances sur le plan économique, social et politique.
Prenant la parole, Euphrasie Yao, a adressé ses remerciements au Programme des Nations Unis pour le Développement (PNUD) particulièrement à Cissé Babacar, Coordonnateur résident du système des Nations Unies et à Luc Gregoire, directeur pays du Pnud pour toutes les actions accomplies pour l'autonomisation de la femme.

Poursuivant, l'ambassadrice de la femme ivoirienne a demandé aux institutions internationales et nationales d’accorder plus de possibilités aux femmes en les nommant à des postes de responsabilité. Cela leur permettra de mieux s’exprimer et prendre part aux grandes décisions pour le développement du pays. A l'en croire, lorsqu'une femme est à des postes de responsabilité, le changement durable a plus de lisibilité.
L'experte internationale en genre et développement a invité chaque personne à faire sa part dans le combat de l'égalité du genre. « Je vous invite à ne plus vous taire, face aux injustices qui vous sont faites tout les jours, levez vous et parlez, faites en sorte que ça change » a t-elle indiqué. Malgré les efforts déjà accompmlis, la ministre a reconnu que de nombreuses actions restent à faire de la part du gouvernement. Elle a donc rassuré le PNUD de l'engagement de l'État à travailler à mettre en place un plan d'action pour la réalisation du rapport produit.

Tenin Diabaté, sociologue et enseignante chercheuse et Agnès Kraidy, présidente du réseau des femmes journalistes et des professionnels de la communication de Côte d'Ivoire ont passé au peigne fin le rapport du PNUD sur le développement humain 2016 consacré à la condition de la femme.

Ernest Famin


Africatime CI

Commentaires

commentaires