Ouverture de l’université virtuelle: La FESCI fustige le manque de connexion internet...

Ouverture de l’université virtuelle: La FESCI fustige le manque de connexion internet sur les campus

48
SHARE

Assi Fulgence, Secrétaire Général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI), réélu pour un second mandat à échangé avec la presse ce jeudi 6 janvier à Abidjan. Au cours de la rencontre, Assi Fulgence a énuméré les priorités de la fédération pour cette année et les difficultés rencontrées par les élèves et étudiants ivoiriens. Nous vous proposons l'intégralité de sa déclaration.

Je voudrais en l’entame de mon propos dire merci à tous les élèves et étudiants de cote d’ivoire et par la même occasion souhaiter une bonne et heureuse à tous les camarades élèves et étudiants, à tous les parents et à tous les partenaires du système éducatif.

Je voudrais après ma réélection à la tête de notre institution la FESCI, rassurer les élèves et étudiants de ma volonté à respecter et faire respecter les principes fondamentaux qui régissent notre organisation ; la défense des intérêts matériels et moraux des élèves et étudiants de cote d’ivoire, tout en n’oubliant pas la promotion de l’idéologie politique de la FESCI à travers les séances de formation et les débats.

Nous voulons dire à tous, que ce mandat sera placé sous le sceau de l’institutionnalisation de la FESCI, de la responsabilité et de l’engagement.il s’articulera autour de 3 (trois) axes :

L institutionnalisation de notre organisation, en s’attaquant aux problèmes liés au fonctionnement de notre organisation aussi a travers une forte dose de relation publique.

Lutter pour plus de liberté d’expression et mettre fin à tous les abus dans les lycées et collèges par la réactivation de toutes nos sections des lycées et collèges.

La défense des intérêts des élèves et étudiants.

Dans ce chapitre permettez-moi de dire aux autorités que la FESCI n’acceptera pas les inscriptions via les sociétés de téléphonie mobile tant que les rapports du litige qui opposait les étudiants à l’université ne soient rendu publics et que le problème ne soit réglé

*nous réclamons les attributions de la bourse au titre de l’année 2016 et le payement des renouvellements dans un délai bref, si rien n’est fait nous seront obligés de prendre nos responsabilités des la semaine prochaine.

*nous voulons demander aux autorités de faire programmer les soutenances du BTS et de mettre fin aux frais de soutenance.

*nous demandons l’équipement des laboratoires de Daloa, nangui abrogoa ,de korogho,de Bouake et d’Abidjan.

*nous demandons de mettre fin au payement d’une somme de 5mille franc pour la deuxième phase de l’orientation des nouveaux bacheliers, cela est inconcevable et inacceptable.

*nous avons besoin de bibliothèques dans toutes les universités de cote d’ivoire.

*l’ouverture de la résidence de Mermoz.

*l’homologation des frais d’inscriptions dans les grandes écoles.

*accès au réseau internet

*nous voulons revenir sur la question de l’université virtuelle, qui par son appellation est un sujet à polémique (nous aurions souhaité qu’on appelle cela « une université numérique », aussi voudrions nous rappeler qu’aucune université n’est couverte par un réseau internet et donc la réalisation de ce projet va entrainer beaucoup de difficultés chez l’étudiant. Il est important de rappeler qu’Avant l’ouverture de ce projet une promesse de 20 milliards a été faite pour la couverture WI FI, or jusqu’a cette heure l’investissement qui devrait permettre d’acquérir l’internet n’a pas été réalisé. Nous attirons l attention du président de la république sur cette question et disons que nous allons nous y opposer si cela entraine plus de problèmes qu’il en résout, car nos camarades n’ont pas demandé à être orienté dans ce mode d’enseignement. Nous sentons une dose de précipitation sans de phase d’expérimentation avec certains modules d enseignants déjà connu; comme informatique dans certaines UFR.

*la réinstauration des sessions de remplacements pour les examens a grand tirage au secondaire (baccalauréat et BEPC) pour permettre aux candidats malades de sauver leur année et cela pourra permettre de mettre fin au problème d’omission des candidats.

*nous exigeons le calendrier académique de chaque université.

Merci à tous les élèves, étudiants et aux militants de la fesci qui ont compris qu’une révolution qui n’entraine pas une évolution ne mérite pas d’être menée.

Vive la cote d ivoire

Vive l’école ivoirienne,

Vive la fesci

A la FESCI CA REUSSIT TOUJOURS

ASSI FULGENCE ASSI

SECRETAIRE GENERAL EXECUTIF.

abidjan.net

Commentaires

commentaires