Nestlé s’applique à la défense des droits humains en Afrique Centrale et...

Nestlé s’applique à la défense des droits humains en Afrique Centrale et de l’Ouest (Communiqué)

42
SHARE

Dans un communiqué publié à l’occasion de la Journée mondiale des droits de l’Homme commémorée ce 10 décembre, Nestlé dit s’appliquer à défendre et à renforcer les droits de milliers de personnes sur leurs lieux de travail, sur les marchés et dans leurs communautés, en Afrique Centrale et de l’Ouest.

« Cette année, cet évènement mondial appelle chacun d’entre nous à se mobiliser en faveur des droits d’un individu », énonce le Groupe.

La multinationale souligne que dans la région, elle ne s’attache pas seulement à suivre les lois nationales et les normes internationales, mais elle les soutient activement et veille à leur respect.

A titre d’exemple, la société rappelle qu’elle s’efforce d’offrir à chacun des acteurs de sa chaîne d’approvisionnement de bonnes conditions de travail, tout en veillant à leur sécurité, leur santé et leur motivation.

A cet effet, elle s’est engagée notamment à combattre le travail des enfants. En 2012, Nestlé était la première entreprise de l’industrie alimentaire à devenir membre de la Fair Labor Association (FLA).

En réponse au rapport de la FLA qui a analysé sa chaîne d’approvisionnement en cacao en Côte d’Ivoire, Nestlé a rédigé le Child Labour Monitoring and Remediation System (CLMRS) avec l’International Cocoa Initiative.

L’autonomisation des femmes est également autre engagement de l’entreprise qui se mobilise pour défendre également les droits des femmes, en particulier dans les communautés cacaoyères de Côte d’Ivoire.

Dans le cadre du Plan Cacao Nestlé, elle a lancé en 2013 le Plan d’Action de Nestlé pour les femmes ». L’année dernière, le pourcentage de femmes en charge de pépinières du Plan Cacao Nestlé a augmenté de 27 %. Un chiffre qui a été multiplié par neuf depuis 2013.

cmas

abidjan.net

Commentaires

commentaires