« Marche orange » contre les violences basées sur le genre à...

« Marche orange » contre les violences basées sur le genre à Abidjan

38
SHARE

Abidjan – Drapeau orange-blanc-vert à la main et vêtues de tee-shirts orange, plusieurs personnes, à majorité des femmes, ont pris part, vendredi à Abidjan, à une procession dénommée « Marche orangé » dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes célébrée tous les 25 novembre.

Cette manifestation initiée par le gouvernement marque également le lancement de la 26ème édition de la campagne nationale de lutte contre les violences basées sur le genre.

Avec en ligne de front le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, la ministre la Promotion de la femme, de la Famille et de la Protection de l’enfant, ainsi que d’autres membres du gouvernement, les manifestants ont marché du Carrefour de la cathédrale Saint-Paul du Plateau à l’hôtel du District d’Abidjan dans la même commune.

Duncan s’est réjoui de cette marche qui vise à dénoncer et amoindrir les violences basées genres, surtout aux femmes et aux enfants en Côte d’Ivoire.

Yao Euphrasie Kouassi a quant à elle souhaité un plus fort engagement des Ivoiriens, pour définitivement mettre fin à ce fléau dans tous les domaines.

« La Côte d’Ivoire est engagée. Selon le classement mondial de Onu-Femmes, sur 18 pays au monde, nous sommes un exemple. C’est que nous avons fait du progrès et beaucoup reste encore à faire. Le résultat attendu est l’arrêt systématique et total des violences sous toutes leurs formes», a-t-elle dit.

La campagne nationale contre les violences basée sur le genre va durer 16 jours, du 25 novembre au 10 décembre, que le thème « violences fondées sur les genres domestique et institutionnelle : mobilisons-nous et brisons le silence ».

Cette édition sera marquée par des consultations psychologiques et juridiques, un atelier de formation et de sensibilisation des experts juristes, des professionnels des médias et des plates formes en faveur de la lutte contre le fléau, ainsi qu’un gala de levée de fonds en faveur des centres d’accueil des femmes et filles victimes de violences, le 10 décembre.

gf/tm

abidjan.net

Commentaires

commentaires